Corrosion localisée en eaux douces naturelles d'aciers inoxydables de type AISI 304 sensibilisés ou non thermiquement : influences chimique et biochimique

par Elodie Courtehoux

Thèse de doctorat en Corrosion, matériaux et biologie

Sous la direction de Catherine Dagbert.


  • Résumé

    Ce travail a pour objet l'étude des processus de corrosion localisée des aciers inoxydables au contact d'eaux douces naturelles (corrosion par piqûres et corrosion intergranulaire). L'influence de différents facteurs a été plus particulièrement analysée : sensibilisation de l'acier, composition chimique du milieu (en ions chlorures, sulfates et nitrates), simulation du facteur biologique (par addition d'une enzyme, la glucose oxydase, et de son substrat). Deux méthodes expérimentales, la polarisation galvanostatique et la voltamétrie, ont été utilisées pour quantifier les phénomènes électrochimiques à l'aide de paramètres caractéristiques tels que les potentiels de corrosion libre et de déstabilisation du film passif. Les résultats obtenus dans ces milieux aqueux peu chargés en ions ont été comparés à ceux de la littérature relatifs à l'eau de mer. La sensibilisation thermique est responsable d'une amplification de la réponse des aciers, aussi bien à l'action agressive des ions chlorures qu'à celle inhibitrice des ions sulfates ou nitrates. L'effet des ions sulfates est apparu progressif avec leur teneur, tandis qu'un effet de seuil brutal se manifeste pour les ions nitrates. A court terme, l'addition bénéfique d'enzyme aux divers milieux étudiés reproduisant l'action du biofilm est, elle aussi, dépendante de la résistance des matériaux. L'influence individuelle puis simultanée de ces espèces chimiques et biochimiques permet de mieux appréhender leurs divers modes d'action et d'adsorption plus ou moins compétitive. Le modèle enzymatique développé en eau de mer afin d'interpréter la biocorrosion des aciers inoxydables reste applicable dans nos milieux moins chargés en ions.

  • Titre traduit

    Lized corrosion in natural waters of AISI 304 stainless steels, sensitized or not : chemical and biochemical influences


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (220 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. 240 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : CentraleSupélec. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 62503
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.