Intérêts et limites de l'électrostimulation pour l'évaluation, le traitement et la prévention des altérations neuromusculaires induites par l'exercice excentrique

par Vincent Martin

Thèse de doctorat en Sciences et techniques des activités physiques et sportives

Sous la direction de Guillaume Millet et de Alain Martin.

Soutenue en 2004

à Dijon .


  • Résumé

    L'objectif de ce travail était d'une part d'étudier les altérations neuromusculaires induites par un exercice excentrique sollicitant les muscles extenseurs du genou, et d'autre part d'étudier l'efficacité de l'électrostimulation (ES) comme moyen d'évaluation, de traitement et de prévention de ces altérations. La première étude de ce travail consistait à évaluer les contributions des mécanismes centraux et périphériques à la diminution de la contraction maximale volontaire observée après l'exercice excentrique. La fatigue basse fréquence (FBF) et la fatigue centrale expliquaient principalement la diminution du moment maximal volontaire après l'exercice excentrique. Le but de la deuxième étude de notre travail était de comparer les résultats obtenus par neurostimulation et ES dans le cadre de l'évaluation de la FBF après un exercice excentrique. Les résultats démontraient que ces deux méthodes de stimulation électrique détectaient de façon similaire l'amplitude de la FBF. La deuxième partie de ce travail s'intéressait à la cinétique de récupération du moment maximal volontaire après l'exercice excentrique. La troisième étude évaluait l'efficacité de l'ES et de la course à pied comme modes de récupération. Ces deux modalités n'avaient aucun effet sur la cinétique de récupération du moment maximal isométrique, des douleurs perçues et des différents paramètres neuromusculaires. Enfin la quatrième étude de ce travail évaluait l'efficacité d'une séance préalable d'ES à haute fréquence comme facteur protecteur des altérations neuromusculaires induites par une répétition de contractions excentriques impliquant les muscles fléchisseurs du coude. L'ES n'apparaissait pas efficace pour protéger le système neuromusculaire contre les symptômes induits par un exercice excentrique ultérieur. Les caractéristiques des stimulations utilisées ici pourraient expliquer l'absence d'efficacité de l'ES pour traiter et prévenir les altérations neuromusculaires associées à l'exercice excentrique.

  • Titre traduit

    Interests and limits of electrostimulation for the evaluation , treatment and prevention of neuromuscular alterations associated with eccentric exercise


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : [7]-170-[1] f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 149-170, [315] réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bourgogne. Service commun de la documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TDDIJON/2004/73
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.