Etude des sols et des résidus miniers de la région de Moanda au Sud-Est du Gabon : perspectives de réhabilitation du plateau manganésifère de Bangombé

par Christian Boupassia

Thèse de doctorat en Sciences de la Terre et de l'environnement

Sous la direction de Francis Andreux et de Ambroise Edou-Minko.

Soutenue en 2004

à Dijon .


  • Résumé

    Dans la région de Moanda (Sud-Est du Gabon), la pédogenèse des sols sur substrats manganésifères du plateau Bangombé a été étudiée à l'aide de six profils en place organisés en topo-litho-séquence. Les sols du sommet de la toposéquence ont été comparés avec une chronoséquence de quatre monticules de résidus miniers manganésifères mis en place et consolidés au cours de périodes allant de 2 à 40 ans. Ceux du pied de la toposéquence l'ont été avec deux sols de plaine dont l'un est cultivé en canne à sucre. Cette étude vise à préciser les potentialités des couches de surface (0-1,50 m) des sols et des résidus miniers correspondants, pour une mise en valeur et une revégétalisation du plateau minier après exploitation. Après la présentation des observations de terrain et de la démarche méthodologique, les résultats de l'analyse physique, minérale et organique sont discutés et comparés pour chaque site, puis pour chaque séquence. Tous les sols de l'étude se caractérisent par une acidité élevée (pHH2O = 4-5), une très faible capacité d'échange cationique - CEC - (de 2 à 21 cmol(+) kg-1 à pH 7 et de 0,8 à 7 cmol(+) kg-1 pour la CEC effective). Ils présentent aussi des teneurs en C organique inférieures à 10 mg g-1, excepté dans les horizons de surface des sols de la toposéquence et de la plaine. Mais les rapports C/N varient entre 10 et 30 dans les monticules et entre 5 et 15 dans les sols. De plus, les trois situations se distinguent nettement par la part de leur fraction sableuse (50-2000 æm). Celle-ci est particulièrement élevée dans les monticules et les sols de la partie supérieure de la toposéquence, qui présentent de faibles CEC, de faibles teneurs en carbone organique, ainsi que des teneurs en oxydes de Fe, Al et Mn, approchant, voire dépassant celles de la silice. Les deux sols du bas de toposéquence et ceux de la plaine contiennent davantage de Si (jusqu'à 670 mg g-1 sous forme SiO2) et sont presque dépourvus de Mn, à l'inverse des sols du sommet de la toposéquence et des monticules (jusqu'à 100 mg g-1 de MnO). . .

  • Titre traduit

    Study of the soils and mining residues of the area of Moanda (South-Eastern Gabon) : prospects of rehabilitation of the manganiferous Bangombe plateau


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 306 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 253-262, [225] réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bourgogne. Service commun de la documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TDDIJON/2004/17

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Sciences de la Terre Recherche - cartothèque - CADIST.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 04 DIJO S017
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.