Mort des cellules cancereuses et réponse immunitaire antitumorale

par Nicolas Larmonier

Thèse de doctorat en Médecine. Biochimie, biologie cellulaire et moléculaire. Immunologie

Sous la direction de François Martin et de Bernard Bonnotte.

Soutenue en 2004

à Dijon .


  • Résumé

    L'impact exact du type de mort subie par les cellules cancéreuses sur l'induction d'une réponse immunitaire antitumorale efficace reste très controversé. Les variants cellulaires PRO et REG proviennent d'un même cancer colique chimioinduit chez le rat. Les cellules PRO donnent des tumeurs progressives et létales, et les cellules REG induisent des tumeurs régressives. Une des différences majeures entre cellules PRO et REG est leur sensibilité à la mort cellulaire. Nous montrons que les cellules REG meurent spontanément par un mécanisme atypique qui pourrait expliquer leur immunogénicité. Nous de��montrons ensuite que trois types de mort de cellules PRO (apoptose, nécrose, mort par fusion) induisent l'activation de cellules dendritiques de façon similaire. Par ailleurs, nous montrons le rôle majeur des macrophages dans la régression des tumeurs REG. Finalement, le rôle fondamental des lymphocytes T CD4+ CD25+ régulateurs est mis en évidence dans la tolérance induite par les cellules PRO.

  • Titre traduit

    Tumor cell death and the antitumoral immune response


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 163f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Bourgogne. Service commun de la documentation. Section Santé.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2099U/2004/01
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle pharmacie, biologie et cosmétologie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MFTH 6266
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.