Qualité et coordination économique dans les industries agroalimentaires : analyse institutionnelle comparée de l'industrie du vin en Bourgogne, Californie et Nouvelle-Zélande

par Sylvain Rousset

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Philippe Perrier-Cornet.

Soutenue en 2004

à Dijon .


  • Résumé

    Depuis les années 1990, les exportateurs français de vin sont confrontés à une concurrence croissante de nations de l'Amérique du nord et de l'Hémisphère Sud. La thèse examine le lien entre les stratégies de qualité des metteurs en marché vinicoles et la coordination dans la chaîne de production. La recherche est menée à deux niveaux : celui des formes de gouvernance des transactions en raisin, moût et vin en vrac, et celui des règles publiques encadrant ces transactions. Dans un premier temps, à partir de l'exploitation de données d'enquêtes et d'études de cas en Californie et en Nouvelle-Zélande, on analyse la façon dont les entreprises françaises et étrangères gèrent les aléas dans l'approvisionnement en matières premières viniques. Nous montrons que l'adaptation de la production à des exigences spécifiques conduit les entreprises à intégrer une fraction significative de l'activité viticole et à re-qualifier la nature de leur relation avec les fournisseurs par le biais de contrats non-standard. Dans un second temps, l'encadrement des transactions en appellation d'origine contrôlée est abordé, en général et dans le cas de la Bourgogne.

  • Titre traduit

    Quality and economic coordination in agrifood industries : comparative institutional analysis of the wine industry in Burgundy, California, and New-Zealand


  • Résumé

    Since the 1990s, the French wine exporters have been confronted with an increasing competition from a few nations of North America and the Southern Hemisphere. The thesis examines the link between wine marketer' quality strategies and the coordination in the chain of production. Research is carried out on two levels: that of transactions governance structures concerning fresh grape, must and bulk wine, and that of the public rules framing these transactions. Firstly, based upon the treatment of questionnaire data and case studies in California and New Zealand, the way in which French and foreign companies manage risks in the supply of wine raw material is analyzed. We show that the adaptation of production to specific requirements leads companies to integrate a significant fraction of the viticultural activity and to make the nature of their relation with suppliers evolve, through non-standard contracts. Secondly, the framing of the transactions regarding controlled label of origin is dealt with, in general and in the case of Burgundy.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (361,[186] f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 324-359, [1215] réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bourgogne. Service commun de la documentation. Section Droit-Lettres.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TEDIJON/2004/5/1-2

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse 1 Capitole. Service commun de la documentation. Bibliothèque de la Manufacture des tabacs.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : GM1081-2004-16
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.