Comment le retard vient aux Français : analyse d'une rhétorique de la planification de la recherche 1940-1970

by Julie Bouchard

Thèse de doctorat en Sciences, technologie et société

Sous la direction de Geneviève Schméder.

Soutenue en 2004

à CNAM .


  • Résumé

    Peut-on faire du « retard français » un objet scientifique des sciences sociales, c'est-à-dire un objet dont les contours sont aisément discernables des autres objets de sens commun alentour (peur du déclin, de la décadence, etc. ) et dont la manipulation autorise autre chose qu'une lamentation sur le destin d'un pays qui a quitté les cimes glorieuses des rois divins et des empereurs visionnaires pour entrer dans le quotidien des social-démocraties où la science n'est plus qu'une activité professionnelle comme les autres? C'est le pari tenu dans cette thèse, dont l'audace est compensée par un recours à un corpus solidement défini: la « planification » des années 1950-1960 (plans, rapports des Commissions) en matière de science et de technologie. Après avoir tenté de montrer que la posture d'évaluation ne mène qu'à une « tardophilie» ou une « tardophobie » qui renvoient dos à dos les spécialistes, le concept de retard est replacé dans sa réalité de discours historique (l'évolution sémantique est flagrante en 3 siècles). Cela autorise à envisager, de quitter l'analyse du retard pour celle du discours sur le retard, et de montrer que ce dernier est un discours sur l'insuffisance parmi d'autres, qui s'organise entre énonciation et dénonciation (discours constatatif et performatif). Le discours sur le retard prend des formes particulières que l'on peut retracer en thématiques (qui sont dépendantes de la manière d'envisager la recherche dans les années 1950-1960, c'est-à-dire extrêmement disciplinaire) ou en paradigmes (on en dénombre quatre: technocratiste, scientiste, indépendantiste, géocomparatiste). Il s'appuie sur la forte structuration du champ de la planification, entre modernisation des années 1950 et concurrence des années 1960, et sur l'édification des Etats- Unis comme « exemple et menace ». Enfin, et surtout, c’est pendant cette période que le discours sur le retard entre dans un triptyque où il est indissociablement accompagné d'un dispositif de géocomparaison (l'OCDE pour cette période) et d'un appareil statistique sur les ressources scientifiques et techniques.

  • Titre traduit

    The social construction of French backwardness : analysis of a rhetoric in research planning (1940-1970)


  • Résumé

    How can social sciences study the idea of « French backwardness»? This thesis proposes an analysis of 'the discourse on backwardness used in the context of research planning during 1950- 1960. After having shown that most of the studies on the subject vary between « backwardnomania » and « backwardnophobia », the historicity of the discourse on backwardness is revealed. Thus, the backwardness treated as a fact; is leaved for a new object, the discourse on backwardness. As it appears in research planning, the discourse on backwardness is a discourse on inadequacy among others which articulates both enunciation and denunciation. The discourse on backwardness takes different forms according to themes and paradigms. Four paradigms are proposed here : technocratist, scientist, interdependantist, geocomparatist. From 1950 to 1960, the discourse also evolves : linked to modernization in Fifties, It becomes in the Sixties associated to international competition and to the reference to the United States, lived as both a model and a threat. It is in the Sixties also that the discourse on backwardness in the field of science and technology enters into a triptych : backwardness, geocomparatism and statistics.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2008 by Presses universitaires du Septentrion à Villeneuve d'Ascq

Comment le retard vient aux Français : analyse d'un discours sur la recherche, l'innovation et la compétitivité, 1940-1970


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (385 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 361-385

Where is this thesis?

  • Bibliothèque : Conservatoire national des arts et métiers (Paris). Bibliothèque Centrale.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : Th A 447
  • Library : Conservatoire national des arts et métiers (Paris). Bibliothèque Centrale.
  • Disponible pour le PEB
  • Odds : Th A 447 double
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consult en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication in 2008 par Presses universitaires du Septentrion à Villeneuve d'Ascq

Informations

  • Sous le titre : Comment le retard vient aux Français : analyse d'un discours sur la recherche, l'innovation et la compétitivité, 1940-1970
  • Dans la collection : Information-communication , 1078 , 1960-3509
  • Details : 1 vol. (328 p.)
  • ISBN : 978-2-7574-0032-6
  • Annexes : Bibliographie p. [301]-318. Notes bibliographiques. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Where is this thesis?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.