Etude des mécanismes de réparation et de recombinaison chez Arabidopsis thaliana

par Sandra Dubest

Thèse de doctorat en Physiologie et génétique moléculaires

Sous la direction de Charles White.

Soutenue en 2004

à Clermont-Ferrand 2 .


  • Résumé

    Les fonctions de réparation de l'ADN sont relativement bien caractérisées chez les levures et les mammifères mais peu de données sont actuellement disponibles chez les plantes. L'endonucléase Rad1/Rad10 se trouve, chez la levure, à la jonction de différentes voies de réparation. Nous avons caractérisé un mutant atercc1 et montré que l'endonucléase Atrad1/Atercc1 intervient spécifiquement dans les mécanismes de recombinaison homologue. Le rôle endonucléasique d'Atrad1/ Atercc1 sur des photoproduits de l'ADN induits par les UV a également été démontré. Des plantes mutantes pour le ATAPR, homologue du gène HAP1 humain intervenant dans la réparation des sites abasiques, sont en cours de caractérisation. Leur étude permettra de mieux comprendre la réparation de ces sites chez les plantes, et un éventuel rôle pour Atrad1/Atercc1 sera mis en évidence par l'analyse des doubles mutants atapr-atrad1 et atapr-atercc1

  • Titre traduit

    Recombination and repair mechanisms in Arabidopsis thaliana. Role of ATRAD1/ATERCC1 endonuclease


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (137 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p.123-137

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Clermont Auvergne (Aubière). Bibliothèque Sciences, Technologies et Staps.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.