Etude des mécanismes non-génomiques du récepteur des androgènes impliqués dans le contrôle de la survie cellulaire

par Silvère Baron

Thèse de doctorat en Endocrinologie moléculaire

Sous la direction de Laurent Morel.

Soutenue en 2004

à Clermont-Ferrand 2 .

  • Titre traduit

    Mechanisms of the androgen receptor non-genomic action involved in the control of cell survival regulation


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Le récepteur des androgènes (AR) appartient à la famille des récepteurs nucléaires et fonctionne comme un facteur de transcription inductible. Les effets rapides des androgènes sont appelés "non génomiques" car intervennant dans un délai incompatible avec les mécanismes de transcription. Un traitement androgénique est capable de bloquer l'apoptose induite par la cycloheximide. Cet effet anti-apoptotique est aboli lorsque les cellules sont traitées avec un inhibiteur de la PI3-Kinase qui est une des protéines effectrices clés de la transduction des signaux anti-apoptotiques. Ceci se traduit par l'augmentation de l'activité de la PI3-Kinase, et en cascade, par la phosphorylation de la kinase AKT puis de ces cibles telles que GSK3bétâ, FKHR-L1 et BAD. L'action des androgènes est relayée par une interaction directe AR et p85alpha démontrant ainsi un nouveau mécanisme d'action non- génomique de AR, impliqué dans le contrôle de la survie cellulaire

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (114 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 93-114

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Clermont Université (Aubière). Section Sciences et Techniques.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.