Connaissances morphologiques dérivationnelles et apprentissage de la lecture

par Carine Royer

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Pascale Colé.

Soutenue en 2004

à Chambéry .


  • Résumé

    Les recherches portant sur l'apprentissage de la lecture se sont largement focalisées sur les aspects phonologiques de la compréhension du principe alphabétique. Peu d'études ont été menées sur la dimension morphologique de la langue au début de l'apprentissage. En effet, les modèles classiques de l'apprentissage de la lecture (e. G. Seymour, 1998) n'envisagent qu'une intervention tardive de cette dimension dans la lecture. Les expériences menées lors de ce travail ont permis de tester l'hypothèse d'une intervention précoce des connaissances morphologiques dans l'acquisition de la lecture. Les résultats indiquent que les connaissances morphologiques (implicites au CP et explicites au CE1) sont suffisamment développées pour jouer un rôle dans la lecture dès le début de l'apprentissage. Les résultats d'expériences de lecture silencieuse de mots dérivés (comme " chanteur " ou " refaire ") suggèrent que l'apprenti-lecteur, dès le CP, utiliserait la structure morphologique des mots lors de la lecture, lorsqu'il est confronté à des mots suffixés. Un amorçage morphologique facilitateur (" chant-chanteur ") observé par rapport à une condition contrôle (" journal-chanteur ") mais également par rapport à une condition orthographique (" chantier-chanteur ") souligne la spécificité du lien entretenu par les mots d'une même famille, au-delà d'un simple lien orthographique. Enfin, les résultats de deux études menées auprès d'enfants dyslexiques phonologiques tendent à montrer que ces enfants ne présentent pas de déficit morphologique et utiliseraient en outre la structure morphologique des mots pour pallier leurs difficultés en lecture.

  • Titre traduit

    Derivational morphological knowledge and learning to read


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 270-XXXVII p.
  • Notes : Reproduction autorisée par le jury
  • Annexes : 223 réf. bibliogr.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Savoie Mont Blanc (Chambéry). Bibliothèques universitaires. BU Jacob-Bellecombette.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 2004CHAML043
  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.