Traitement automatique de la temporalité du récit : implémentation du modèle linguistique SdT

par Cédric Person

Thèse de doctorat en Informatique

Sous la direction de Patrice Enjalbert.

Soutenue en 2004

à Caen .


  • Résumé

    Notre objectif est d'utiliser un modèle proposant des descriptions linguistiques fines des phénomènes aspectuo-temporels de la langue : le modèle SdT [Gosselin 96, 99]. La plupart des théories sur la temporalité utilisent des relations temporelles sur des événements, en particulier les travaux sur la DRT [Kamp et Reyle 93], [vanEijck et Kamp 97] et la SDRT [Asher 93, 97]. Le modèle SdT, pour le français, proche de celui de W. Klein [Klein 94] pour l'anglais, utilise des intervalles sur un axe temporel pour permettre de rendre compte de certaines propriétés linguistiques comme le paradoxe imperfectif [Gosselin 98] ou les modalités aspectuelles et temporelles [Gosselin 2000]. Notre travail, qui se positionne dans une perspective de compréhension automatique, est testé sur corpus par un logiciel spécialement réalisé pour cette tache.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (182 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 179-182

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Caen Normandie. Bibliothèque Rosalind Franklin (Sciences-STAPS).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TCAS-2004-46
  • Bibliothèque : Université de Caen Normandie. Bibliothèque Rosalind Franklin (Sciences-STAPS).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TCAS-2004-46bis
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.