Caractérisation et pathogénie des isolats de Vibrio tapetis, bactérie responsable de la maladie de l'anneau brun chez la palourde japonaise

par Gwénaëlle Choquet

Thèse de doctorat en Microbiologie

Sous la direction de Christine Paillard.

Soutenue en 2004

à Brest .


  • Résumé

    Sur la façade Atlantique, de la Norvège à l'Espagne, de nombreuses souches de Vibrio tapetis ou apparentées ont été isolées depuis 1988. Elles sont issues soient de palourdes présentant les symptômes de la maladie de l'anneau brun, soit d'autres mollusques. De plus, V. Tapetis a récemment été impliquée dans des vibrioses de poissons. Au cours de ce travail, une caractérisation systématique des isolats disponibles (21) a été menée afin de réaliser une étude complète de leur variabilité phénotypique et génétique ainsi que de leur virulence in vivo. Il a ainsi été montré qu'à l'exception de trois d'entre eux, tous les isolats appartiennent à l'espèce V. Tapetis sont virulentes avec une intensité variable. Par ailleurs, l'étude des mécanismes de pathogénie de V. Tapetis a été réalisée à partir de deux approches complémentaires : l'une cellulaire et l'autre moléculaire. L'approche cellulaire a permis de montrer d'importantes capacités cytotoxiques de cette bactérie vis à vis des hémocytes : altérations morphologiques (arrondissement et gonflement cellulaire), inhibition des capacités d'adhésion et du métabolisme oxydatif, mortalité. L'approche moléculaire a permis la mise en évidence d'un gène d'h émolysine, de type lécithinase, identifié chez toutes les souches de V. Tapetis. Il s'agit du premier gène de virulence potentiel identifié chez V. Tapetis. Cependant, son implication dans la virulence et le développement de la maladie de l'anneau brun n'est pas encore élucidée. L'ensemble du travail sur la caractérisation des souches de V. Tapetis constitue une base indispensable pour les recherches futures sur la biogéographie et la phylogénie de ce pathogène. De plus, pour le développement conjoint des approches in vivo, cellulaire et moléculaire a permis de faire progresser la connaissance sur la pathogénie de V. Tapetis et sur ces mécansimes d'interactions avec les cellules immunitaires de la palourde.

  • Titre traduit

    Characterization and pathogenicity of isolates of Vibrio tapetis, the bacterium responsible for brown ring disease in clams.


  • Résumé

    Along the Atlantic coast, from Norway to Spain, many strains of Vibrio tapetis or related species have been isolated from diseased clams or other molluscs since 1988. Also, more recently, V. Tapetis have been implicated in fish vibriosis. As these isolates had previously been partially characterised, a comprehensive study was undertaken to assess and compare their phenotypic, genetic and in vivo virulence characteristics. With the exception of three isolates, all were grouped in a unique and homogeneous phylogenetic clade. In addition, all V. Tapotis strains were pathogenic for the Manila clam Ruditapes philippinarum although the virulence of these strains varied widely. Two approaches were used to study V. Tapetis pathogenicity mechanisms and their regulation : one cellular and one molecular. Vibrio tapetis showed strong cytotoxic activity towards clam hemocytes causing morphological alterations (cell rounding and swelling ), inducing inhibition of their adhesion capacities and of their oxidative metabolism, ultimately leading to cell death. Molecular approaches led to the discovery of a lecithinase hemolysin gene in all V. Tapetis strains. This is the first putative virulence gene identified in V. Tapetis. However, its role in virulence and in the developement of brown ring disease remains to be elucidated. The work carried out on characterisation of these V. Tapetis strains has yielded essential knowledge for future research on the biogeography and the phylogeny of this pathogen. Moreover, by combining experimental infection with cellular and molecular approaches the present study has contributed to a better understanding of V. Tapetis pathogenicity and of its interaction mechanisms with clam immune cells.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 139 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p.129-139

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bretagne Occidentale. Service commun de la documentation Section Droit-Sciences-STAPS.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TBRE2004/17
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.