Répartition des éléments nutritifs sur le plateau continental armoricain et en mer d'Iroise en relation avec le régime hydrique de la Loire : Assimilation Régénération. Facteurs limitant la production phytoplanctonique

par Christian Chaumery

Thèse de doctorat en Chimie marine

Sous la direction de Pierre Le Corre.

Soutenue en 2004

à Brest .


  • Résumé

    En hiver, les eaux dessalées issues de l'estuaire de la Loire, riches en éléments nutritifs, se propagent sous forme de méandres régulées par la marée sur l'ensemble du plateau continental armoricain. La fertilisation concerne la majeure partie de la zone. Au printemps, les éléments nutritifs apportés par le panache ligérien sont consommés au fur et à mesure de la progression des eaux du fleuve sur le plateau. L'incidence des flux de nutriments transportés par la Loire dans le secteur sud-Bretagne sera variable selon l'importance de ces flux et selon la période. Les crues printanières permettent de "ré-alimenter" l'écosystème en nutriments exogènes et de favoriser ainsi le développement du phytoplancton, en levant certaines limitations de la production primaire. Lorsque ces crues sont importantes tant en intensité qu'en durée, les eaux de la Loire sont encore nettement différenciées des eaux marines environnantes en Mer d'Iroise. Ces eaux contournent l'Île d'Ouessant par l'ouest et pénètrent en Manche Occidentale. L'étude de la répartition des éléments nutritifs sur le plateau continental armoricain permet de définir plusieurs secteurs influencés par des apports d'eau douce différents : Loire, Gironde, Vilaine. En utilisant les nutriments comme traceurs de la circulation des eaux de la Loire sur le plateau continental armoricain, la vitesse moyenne de déplacement du panache ligérien depuis son estuaire jusqu'à l'Île d'Ouessant est estimée à 5 cm. S 1. L'assimilation de l'azote et du phosphore par le phytoplancton se fait selon des rapports proches de la valeur théorique de Redfield (N/P=16). Les rapports d'assimilation de l'azote et de la silice diminuent au cours du temps, ce qui suppose la mise en place d'une production régénérée. Dans le bourrelet froid sud-Bretagne, la régénération des nutriments commence dans la partie sud-est. La régénération de la silice débute dès le mois d'avril. Elle est deux fois plus rapide que celle des nitrates.

  • Titre traduit

    Distribution of the nutrients on the Armorican continental shelf and in the Iroise Sea in relation with the streamflow of the Loire river. Assimilation-Regeneration. Factors limiting the phytoplankton production


  • Résumé

    The spreading of low-saline nutrient-rich waters of the Loire estuary as tidally-regulated meanders injects nutrients over a major part of the Armorican continental shelf region in winter. The nutrients thus brought in are consumed in spring as the river plume spreads over the shelf. The magnitude of the flux of nutrients transported by the Loire in the south Brittany sector varies according to the intensity of river discharge and the timing of the peak discharge(s). Addition of nutrients with high flows in spring alleviates nutrient limitation and enhances primary production. When the spring river discharge is strong and occurs over a long period, the Loire waters could be distinctly differentiated from surrounding Iroise Sea waters. The Loire waters circumnavigate the Ouessant Island by the west and penetrate into the western English Channel. A study of the distribution nutrients on the Armorican continental shelf also enables identification of various sectors subjected to nutrient addition with freshwaters: Loire, Gironde, and Vilaine. Using nutrients as tracers of the circulation of the Loire waters on the Armorican continental shelf, the average velocity of displacement of the Loire plume from its estuary to Ouessant island has been estimate at 5 cm. S-1. Assimilation of nitrogen and phosphorus by the phytoplankton occurs in a ratio close to that of the Redfield ratio (N/P=16). Ratios of assimilation of nitrogen and silicon decrease with time indicating the increasing importance of regenerated production. In the cold deep water of the South Brittany, regeneration of nutrients begins in the southeastern part. Regeneration of silicon begfins as early as April and is twice faster than that of nitrate.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 310 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 256-295

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bretagne Occidentale. Service commun de la documentation Section Droit-Sciences-STAPS.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TBRC2004/29
  • Bibliothèque : Bibliothèque La Pérouse - Centre de documentation sur la mer.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : C126-CHA-R
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.