Approche spatiale et territoriale des industries lithiques : Constantes et variantes dans l'occupation du substrat géographique et la gestion des matières premières lithiques au Mésolithique en Bretagne

par Estelle Yven

Thèse de doctorat en Préhistoire

Sous la direction de Pierre Gouletquer.

Soutenue en 2004

à Brest , en partenariat avec Centre de recherche bretonne et celtique (laboratoire) .


  • Résumé

    Les systèmes d'occupation de l'espace ont été confrontés aux analyses technologiques afin de vérifier si les modalités de gestion des territoires connaissent une variabilité synchronique et diachronique au Mésolithique. Les données ont été intégrées dans un contexte international pour discerner des systèmes structuraux. Les structures spatiales identifiées lors d'études ethnographiques nous ont incitée à privlégier la prospection. Chaque point d'information est cartographié puis replacé dans la chaîne opératoire d'après les caractéristiques technologiques et pétrographiques des pièces lithiques. Les groupes occupaient des graphes définis en négatif par des zones non-occupées. Aux constants dans la structure des réseaux s'oppose une variabilité dans la gestion du potentiel géologique. Amorcés dès le Mésolithique moyen, les changements attestent une adaptation aux ressources réticulaires ainsi qu'une progressive partition des territoires, peut être initiatrice d'une compétition spatiale.


  • Résumé

    The following thesis compares occupation and technological analysis so as to check if the modalities of territorial and resource managements were submitted to synchronic and diachronic variability during the Mesolithic. Integration of data into an international context has allowed to discern structural systems. During ethnographic studies, identification of spatial structures have led us tu use field-walking. Every point of information was inventoried, and also defined in accordance with the technological characteristics of the knapped stones, so as to recognize their position in the "chaîne opératoire". The groups occupied graphs, defined in negative by non-occupied zones. These permanents traits in the structure of networks are poles apart from any variability in management of the geological potential. Starting at the middle Mesolithic, the changes testify to an adaptation of the resources of networks and a partition of territories, perhaps initiatory to a spatial competition.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol.(729 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 474-514

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bretagne Occidentale. Service commun de la documentation. Section lettres et sciences sociales.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TBRX2004/3
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.