Le parti communiste portugais et la question coloniale, 1921-1974

par Judith Manya

Thèse de doctorat en Science politique

Sous la direction de Christian Coulon.

Soutenue en 2004

à Bordeaux 4 .


  • Résumé

    Le parti communiste portuguais, né en 1921 essentiellement des milieux anarcho-syndicalistes, agit durant quarante-huit années sous un régime dictatorial. Si la caractérisation de l'État Nouveau (autoritaire, totalitaire ou fasciste), mis en place par António de Oliveira Salazar en 1933 à la suite du coup d'état militaire du 28 mai 1926 fait toujours débat, elle détermina les conditions de militantisme des membres du parti jusqu'à la Révolution des Oeillets du 25 avril 1974, date retenue pour la fin de cette recherche. Ces deux traits renforcent chez le PCP la difficile mise en application, partagée par tous les PC, des principes de l'Internationale communiste (IC), puis, par la suite, des directives du "centre", l'URSS. Ses discours conjuguent ainsi réaffirmation des thèses internationales et propos "déviants", comme il les qualifia a posteriori lui-même. Cette cohabitation se retrouve aussi bien en matière de politique générale que dans des domaine spécifiques, comme la question coloniale. Le Portugal était un pays colonisateur, "possédant" moult colonies en Afrique (Angola, Cap-Vert, Guinée, Mozambique, Sao Tomé et Principe) et des comptoirs en Asie (Goa, Damao et Diu en Inde, puis Macao et Timor-Est).

  • Titre traduit

    The Portuguese communist party and the colonial issue, 1921-1974


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 756 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 645-688. Annexes

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque :
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : BTT 550002%004-23
  • Bibliothèque :
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : BTT 494009-1470
  • Bibliothèque :
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : T 1173 MAN
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.