Willa Cather : mouvement et culture

par Alexandra Zahorski

Thèse de doctorat en Études anglophones

Sous la direction de Bernadette Rigal-Cellard.

Soutenue en 2004

à Bordeaux 3 .


  • Résumé

    Willa Cather écrivit douze romans. Dans les onze premiers il est question du mouvement des personnages à la recherche de culture, d'épanouissement, d'un ailleurs autre que celui de leur vie étriquée du Midwest des Etats-Unis. La beauté du paysage n'est pas suffisante car elle ne comble pas les désirs des personnages qui cherchent à fuir leur environnement. Aussi cherchent-ils à s'évader vers les grandes villes de l'est des Etats-Unis et souvent au-delà. Parallèlement à ce mouvement il existe de très nombreuses références à la France (la 'francité') comme lieu de culture par excellence. Elles témoignent de l'amour de l'auteur pour ce pays qui s'exprime avec le plus de force dans Death Comes for the Archbishop et Shadows on the Rock. L'auteur retrace la destinée de ses protagonistes, souvent influencés par l'Europe au travers des immigrés dont ils ont été entourés pendant leur jeunesse, dans cette quête de quelque chose de mieux. Il en résulte une nostalgie en filigrane dans l'œuvre lorsque les personnes déplacées se demandent si, après tout, le déracinement était le meilleur moyen d'assouvir leur insatisfaction qui demeure, malgré une réussite professionnelle. Tout au long de ce mouvement d'ouest en est, avec un retour aux sources parfois, Cather retranscrit le mouvement de sa propre vie d'immigrée dans le Nebraska et l'environnement qui la marqua si profondément. L'auteur achève le cycle en donnant une réponse quant à l'aboutissement de la quête dans son avant-dernier roman, Lucy Gayheart.


  • Résumé

    Eleven out of the twelve novels that Willa Cather wrote, that is all but the last one, depict the movement in search of culture, self-fulfillment and a place away from the small town life of the Midwest. In spite of the beauty of the landscape the only solution is escape to the big cities of the eastern seaboard and often further east to Europe. The characters' attraction to the east is bound up with the author's love of France. The numerous references to this country throughout the canon (the 'Frenchness') attest to the belief in the supremacy of French culture which comes to its head in Death Comes for the Archbishop and Shadows on the Rock. The journey of quest is often undertaken by characters whose childhood has been influenced by the presence of European immigrants. The basis of the movement from west to east, occasionally with a return to the west, is the transcription of Cather's own experience as an immigrant in Nebraska. This original displacement and the new surroundings marked her life and her writing. The desire for something else, and the longing and restlessness the protagonists experience create the current of nostalgia tangible throughout all the novels. Even when they succeed professionally they cannot help wondering if their movement has been worth the sacrifice. While expounding the need for the possibility to give vent to one's creative nature, in the end Cather questions whether departure is a prerequisite to one's fulfillment. In Lucy Gayheart she suggests the answer.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (518 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 477-503

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Bordeaux Montaigne. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque Universitaire Lettres et Sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.