Evolution de l'agriculture charentaise (littoral exclu) : atouts, mutations et dépendances

par Gilles Bernard

Thèse de doctorat en Géographie

Sous la direction de Alain Huetz de Lemps.

Soutenue en 2004

à Bordeaux 3 .


  • Pas de résumé disponible.

  • Titre traduit

    The development of agriculture in the Charentes area of France : assets, changes and dependencies


  • Résumé

    Dès le XVIIIe siècle, les Charentes exportent dans toute l'Europe les vins et les eaux-de-vie, ce qui relègue les autres productions agricoles. La distillation des vins permet aux paysans de découvrir la typicité des eaux-de-vie. Au vignoble insulaire et côtier s'étendant jusqu'au Poitou, succède celui des pays riverains de la vallée de la Charente. Les maisons de négoce se fixent à Cognac sur l'axe fluvial pour exporter leurs cargaisons par le port de Tonnay-Charente. Le cognac apprécié sur tous les continents connaît un âge d'or de 1850 à 1870, mais le phylloxéra anéantit les plantations et chasse les viticulteurs ruinés. Les céréales et l'élevage laitier peuvent renaître. Le beurre des Charentes va-t-il succéder au cognac ? Quelques pionniers et des négociants du Cognaçais reconstituent partiellement le vignoble. Les conflits et les difficultés économiques expliquent la prépondérance de la polyculture et de l'élevage. Après 1960, la reprise de l'économie mondiale favorise le retour du cognac et des plantations, menaçant le lait de la disparition. Le milieu exceptionnel et les activités agricoles façonnent les paysages charentais. Les plaines jurassiques se couvrent de céréales, l'élevage se cantonne aux terres humides tandis que la vigne et les belles fermes colonisent les pays crétacés La crainte d'une pénurie certaine d'eau-de-vie précipite une politique de replantations pour répondre à la demande. Le cognac attire les grands groupes des vins et spiritueux. Les négociants charentais sont rachetés et les stratégies changent de main. L'économie charentaise vit un nouveau tournant de son histoire avec la réduction du vignoble, l'explosion des céréales et des oléagineux.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol.886 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. P. 809-823. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Bordeaux Montaigne. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque Universitaire Lettres et Sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Institut de géographie. Bibliothèque.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : T 1942-<1>
  • Bibliothèque : Institut de géographie. Bibliothèque.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : T 1942-<2>

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Institut de géographie. Bibliothèque.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : MF 3479
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.