La traduction de la rhétorique enfantine chez Mark Twain

par Ronald Jenn

Thèse de doctorat en Traduction littéraire

Sous la direction de Christine Raguet.

Soutenue en 2003

à Bordeaux 3 .


  • Résumé

    Cette étude vise à analyser la traduction de la rhétorique enfantine dans les romans Tom Sawyer et Huckleberry Finn de Mark Twain. L'approche est à la fois descriptive et prescriptive. Elle s'appuie sur la recherche dans divers domaines : études en traduction, histoire du livre et de l'édition, narratologie, linguistique appliquée à la traduction, stylistique, ainsi que sur plus d'un siècle de critique twainienne. Il s'agit d'une approche systémique du champ qui considère les liens que les différentes versions entretiennent avec l'original, mais également les unes avec les autres. Suivant les préceptes d'Antoine Berman, les traducteurs sont appréhende��s selon leur 'position', leur 'projet' et leur 'horizon', des notions qui incluent l'ensemble des paramètres historiques, linguistiques, littéraires et culturels qui façonnent leur penser et leur traduire. Un certain nombre d'éléments paratextuels sont analysés afin d'évaluer les versions en terme de lectorat, un aspect important dans le contexte d'œuvres largement perçues comme appartenant à la littérature pour enfants. Les différentes maisons d'édition et les traducteurs sont également définis en terme d'engagement politique le cas échéant. La rhétorique enfantine est un 'sociolecte littéraire' et est une des nombreuses voix qui intègrent la polyphonie de ces romans américains dans leur version originale. Il apparaît que cet aspect a été négligé, aussi bien dans le discours critique que par les traducteurs. La rhétorique enfantine est définie comme reposant sur différents types de discours et un nombre limité de figures : la litote, la comparaison et l'hyperbole.


  • Résumé

    This study aims to analyse the translation of child rhetoric in Twain's novels Tom Sawyer and Huckleberry Finn. The approach is both descriptive and prescriptive. It is based on findings in the fields of translation studies, the history of book publishing, narratology, linguistics as applied to translation, stylistics, as well as over a century of critical discourse on Twain. The approach of the field is systemic, the different versions being analysed in relation to the original but also in relation to one another. Following Berman's precepts, the translators have been taken into account according to their 'position', 'project' and 'horizon'?these notions that encompass the historical, linguistic, literary and cultural elements that influence the translators' way of thinking and translating. A number of paratextual elements are analysed in order to assess the versions according to their readership. This aspect is crucial in the context of novels which have largely been considered as children's literature. The different publishing houses and translators are also defined in terms of political engagement or lack thereof. Child rhetoric is a 'literary sociolect' and one of the many voices which make up these American novels in their original version. It appears that this aspect has been overlooked by critics as well as by French translators. Child rhetoric has been defined as relying on several different types of discourse and a limited number of figures of speech: litotes (or any way of achieving understatement), simile and hyperbole (or any way of achieving overstatement).

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol.(529 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 449-480. Index

Où se trouve cette thèse ?