Les facteurs viraux restaurant la compatibilité entre un potyvirus et une plante dont l'eIF4E est non-permissif

par Thomas Guiraud

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et médicales. Biologie - Santé

Sous la direction de Olivier Le Gall.

Soutenue en 2004

à Bordeaux 2 .


  • Résumé

    Ce travail a consisté à identifier les facteurs viraux restaurant la compatibilité du LMV avec des variétés résistantes de laitue codant des formes défectueuses d'elF4E. Pour cela nous avons construit une série de LMV échangeant les portions génomiques de deux isolats aux propriétés biologiques différentes vis-à-vis de la résistance conférée par elF4E. Nous avons montré que cette compatibilité était contrôlée chez le LMV par la VPg et la protéine CI. L'exploitation de la variabilité naturelle du LMV nous a permis d'identifier chez la CI par mutagénèse dirigée, un acide aminé dont le rôle est crucial pour la restauration de la compatibilité avec une des formes codées par les allèles résistantes d'elF4E. Ce résultat a d'ailleurs servi pour élaborer un test de détection spécifique d'isolats dont l'émergence récente est particulièrement préoccupante. L'ensemble de ces données permet de proposer un modèle d'interactions entre les différentes formes d'elF4E et les facteurs viraux identifiés.

  • Titre traduit

    Viral Factors restoring compatibility of a potyvirus with a plant encoding defective eIF4E


  • Résumé

    By a reverse genetics approach, we identified the viral factors restoring the compatibility of LMV with resistant lettuce varieties encoding a defective form of elF4E. We built a serie of LMV chimeras exchnging genomic portions of two isolates differing in their abilities to infect mo1 plants. We showed that this compatibility was controlled by VPg and CI proteins. Analusis of the natural variability of LMV allowed us, by site-directed mutagenesis of LMV, to identify an amino acid of CI which seems crucial for the restoration of the compatibility with a form encoded by a resistant allele of elF4E. In addition, this piece of information was used for the design of an RT-PCR-based specific detection of isolates of the "Most" type (mo-breaking, seed-trtansmitted), which recently emerged in lettuce crops. Finally, all this information allowed us to propose a model for the interactions between the various forms of elF4E and the previously identified viral factors.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (108 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 96-105

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque des Sciences du Vivant et de la Santé.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : CMTB 2004-1191
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.