Étude de la dépression en vie quotidienne : rôle de la sociotropie et de l'autonomie chez de jeunes adultes de deux régions françaises

par Olivier Grondin

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Joel David Swendsen.

Soutenue en 2004

à Bordeaux 2 .


  • Résumé

    Cette étude contrôlée et prospective évalue la théorie de la sociotropie et de l'autonomie (Beck, 1983) par rapport à sa capacité à prédire les fluctuations du sentiment dépressif en vie quotidienne. Fondées sur une méthode ambulatoire de recueil de données chez de jeunes adultes en Aquitaine (n=85) et à l'Ile de la Réunion (n=70), les analyses ont porté sur les liens entre le niveau de sociotropie et d'autonomie et l'impact des évènements négatifs sur l'intensité du sentiment dépressif. Une approche écologique a ensuite consisté à évaluer les effets éventuels des contextes et l'influence de l'intégration communautaire. Les résultats montrent que la sociotropie constitue un facteur de vulnérabilité à la dépression après un événement négatif relationnel, mais uniquement en Aquitaine. L'effet de la sociotropie s'est révélé stable et indépendant des différents contextes de la vie quotidienne et des facteurs d'intégration communautaire. Contrairement aux postulats théoriques initiaux, l'autonomie n'influence pas la réponse dépressive après des évènements négatifs liés à l'accomplissement scolaire ou professionnel quelle que soit la région. Enfin, une comparaison entre les régions indique que la vulnérabilité à la dépression après certains évènements dépend des facteurs socioculturels. Les résultats sont discutés par rapport à la généralisabilité de la théorie ainsi que pour la prise en charge psychothérapeutique des patients.

  • Titre traduit

    ˜A œstudy of depression in everyday life : role of sociotropy and autonomy in young adults of two French areas


  • Résumé

    This prospective, controlled study evaluated the Sociotropy-Autonomy theory (Beck, 1983) for its capacity to explain daily life fluctuations in depressed mood. Using an ambulatory monitoring technique with young adults in Aquitaine (n=85) and in Reunion Island (n=70), the analyses examined the associations between sociotropy or autonomy and the impact of negative events on depressed affect. An ecological approach then consisted of examining the potential effects of context and the influence of community integration. The results demonstrate that sociotropy is indeed a vulnerability factor for depression after an interpersonal negative event, but only in Aquitaine. The effect of sociotropy appeared stable and independent of the various contexts of the everyday life and of the Community integration factors. Contrary to the initial formulations of the theory and regardless of region, autonomy did not influence depressive responses after negative events related to school or professional achievement. Finally, a comparison between regions indicates that vulnerability to depression following events depend on sociocultural factors. The results are discussed relative to the generalizability of the theory as well as for treatment implications.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (149 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 136-149

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque Sciences de l'homme.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : VTP 2004/3
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.