Psoriasis et alexithymie : de l'atteinte chronique du cutané à la vulnérabilité émotionnelle

par Sophie Rolhion

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Jack Doron.

Soutenue en 2004

à Bordeaux 2 .


  • Résumé

    Le psoriasis est une maladie dermatologique chronique qui touche près de 2% de la population française. Plusieurs éléments (génétiques, climatiques, infectieux) peuvent concourir à son apparition. De nombreux patients répondent pas ou mal aux traitements habituellement prescrits. Il paraît ainsi très difficile d'endiguer la chronicité de cette maladie. Des facteurs psychologiques sont souvent à l'origine des premières poussées et des récidives. Aussi, l'alexithymie est-elle décrite comme un phénomène clinique fréquemment observé chez les patients atteints de psoriasis. Nous avons donc cherché à vérifier si l'alexithymie est une constante identifiable et repérable. Autrement dit, constitue-t-elle un facteur de risque et de vulnérabilité à l'expression chronique du psoriasis ? Quel(s) rôle(s) jouent les émotions et leur régulation dans le processus d'adaptation globale du sujet à son environnement ? Notre recherche menée auprès de 93 patients a permis d'éclairer sous un nouveau jour les liens entre la peau, les émotions et les modalités d'adhésion aux thérapeutiques. Cette étude concourt à mieux appréhender les rapports au corps, au temps et au soin. Enfin, elle permet la création d'un dispositif de soins inédit susceptible de répondre aux troubles de la régulation émotionnelle à l'œuvre dans le psoriasis.

  • Titre traduit

    Psoriasis and alexithymia : From chronic cutaneous lesions to emotional vulnerability


  • Résumé

    Psoriasis is a chronic skin disease which affects about 2% of the French population. Numerous parameters (genetics, climatic, infectious) may be involved in its onset. Many patients with psoriasis are resistant to most treatments. We know that complete remission is often not achieved and patients are left to deal with chronic, relapsing, visible lifelong disorder. Psoriasis still represents a therapeutic challenge. We wonder if there was a possible psychological explanation for the absence of effects of treatement in many patients. Psychological factors are involved in the beginning of the onset and relapse of psoriasis. Some studies suggest that alexithymia is very frequent in psoriatic patients. Alexithymia may influence illness behavior rather than leading to chronic organic diseases, such as psoriasis. We tried to explore if alexithymia was linked with psoriasis and was stable in the face of clinical improvement or aggravation. The a priori hypothesis was that psychological variables, mainly alexithymia, could be involved in insufficient healing of psoriatic lesions. Alexithymia could be associated with psychiatric disorders in many patients. These psychiatric disorders could be also involved in a bad response to treatment. Thus, we have undertaken this study (about 93 patients) to explore the importance of links between skin, emotions and schemes of therapeutic observance. It provides a better understanding of relationships between body, temporality and care. Finally, we allow to propose an original therapeutic project for psoriatic patients care.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (237 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 145-159

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque Sciences de l'homme.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : VTP 2004/12
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.