Dans le cadre du nouveau cycle de combustible 232Th/233U, détermination de la section efficace de capture radiative 233Pa(n,γ) pour des énergies de neutrons comprises entre 0 et 1 MeV

par Sébastien Boyer

Thèse de doctorat en Sciences physiques et de l'ingénieur. Noyaux, atomes, agrégats, plasmas

Sous la direction de Danielle Dassié.

Soutenue en 2004

à Bordeaux 1 .


  • Résumé

    Dans l'optique d'un développement durable du nucléaire, un des thèmes de recherche du CNRS dicté par la loi Bataille de 1991, est l'étude d'une nouvelle filière nucléaire utilisant un combustible à base de minerai de Thorium (232Th) où le noyau fissile est l'233U. Le principal intérêt de ce type de combustible réside dans sa particularité de produire les déchets transuraniens en beaucoup plus faible quantité que les réacteurs à eau pressurisée actuels. Cependant certaines données nucléaires importantes concernant cette nouvelle filière sont très mal connues comme par exemple celles relatives au noyau charnière Protactinium 233 (233Pa). Sa période de 27 jours lui confère un rôle particulier dans le cycle mais en raison de sa trop forte activité l'étude de ce noyau relève du défi expérimental. Pour contourner cette difficulté, la probabilité d'émission de rayonnements gamma dans la réaction induite par neutrons 233Pa(n,γ) entre 0 et 1 MeV d'énergie neutron a été déterminée à partir de la réaction de transfert 232Th(3He,p)234Pa*. Le dispositif de mesure permettait d'identifier la particule de sortie signant ainsi la voie de réaction tandis que des scintillateurs de type C6D6 permettaient la détection en coïncidence des rayonnements gamma émis. La méthode d'analyse des évènements gamma a nécessité la pondération des spectres de photons par des fonctions mathématiques calculées dites "fonctions de poids". Leurs déterminations requièrent néanmoins une connaissance parfaite du comportement des scintillateurs (efficacité, fonctions de réponse) dans la géométrie choisie. Pour ce faire une étude préliminaire a été réalisée à l'aide de sources gamma et avec des réactions induites par protons sur des noyaux légers. Les simulations utilisant le code de transport MCNP ont été validées par les résultats expérimentaux.

  • Titre traduit

    Within the framework of the new fuel cycle 232Th/233U, determination of the 233Pa(n. γ) radiative capture cross section for neutron energies ranging between 0 and 1 MeV


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 156 p.
  • Notes : Reproduction de la thèse autorisée
  • Annexes : Bibliogr. p. 141-144. Annexe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque Sciences et Techniques.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : FTA 2862
  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Bibliothèque Centrale de Recherche.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2004/BOY
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.