Identification et caractérisation fonctionnelle de deux gènes régulateurs du métabolisme des composés phénoliques de la baie de raisin

par Laurent Deluc

Thèse de doctorat en Sciences du vivant, géosciences, sciences de l'environnement. Sciences des aliments

Sous la direction de Saïd Hamdi.

Soutenue en 2004

à Bordeaux 1 .


  • Résumé

    La biosynthèse des composés phénoliques est un évènement déterminant de la baie de raisin. Elle va influer à la fois sur la qualité du fruit mais aussi sur le produit final qui est le vin. Les polyphénols sont composés de deux sous-classes de métabolites, les non-flavonoïdes (stilbènes, acides phénoliques) et les flavonoïdes (anthocyanes, flavonols et tanins condensés). Cette dernie��re classe est considérée comme un déterminant majeur de la qualité de la baie de raisin. D'une part, elle contribue, de manière prépondérante, à l'établissement de critères organoleptiques qui vont déterminer la structure, les arômes ou encore la couleur d'un vin. D'autre part, certains de ces métabolites présentent des intérêts thérapeutiques indéniables à l'origine de nombreuses études scientifiques. Si nous disposons d'une multitude de renseignements concernant la composition chimique en flavonoïdes d'une baie de raisin ou encore l'effet thérapeutique de tel ou tel composé, peu de choses sont connues concernant les mécanismes moléculaires à l'origine de leur biosynthèse au cours du développement dans la baie. Certaines plantes (Maïs, Pétunia, Muflier) ont servi de modèles pour identifier ces types de mécanismes régulateurs de la biosynthèse des polyphénols, notamment celle des anthocyanes. D'après ces études, deux familles de facteurs de transcription interviennent dans la régulation de l'expression des gènes structuraux de la voie des flavonoïdes. La famille des facteurs de transcription type MYB (MYéloBlastosis Virus), initialement identifiée chez des cellules animales, présente des homologues chez les Végétaux. La deuxième famille regroupe en fait les facteurs de transcription de type MYC. L'expression de la plupart des gènes structuraux, associés à la voie de biosynthèse des flavonoïdes, semble extrêmement coordonnée au cours du développement. Il est donc fort probable que l'ensemble de ces gènes soit sous le contrôle de facteurs de transcription. Par une approche d'identification de gènes candidats de type MYB, nous avons identifié deux clones ADNc, dénommés VvMybCs1 et VvMybCs2, codant deux facteurs de transcription associés à la biosynthèse des flavonoïdes. En effet, la sur-expression de ces deux clones ADNc chez le Tabac a conduit à l'activation de la plupart de gènes structuraux se traduisant par l'accumulation d'anthocyanes, de tanins et à une moindre mesure de flavonols dans les fleurs de tabacs. Par ailleurs, des implications pour les deux gènes dans la régulation d'autres voies métaboliques ont été proposées. Il est donc acquis que ces deux facteurs jouent un rôle prépondérant dans la régulation des flavonoïdes mais leur spectre d'action pourrait aussi s'étendre à d'autres métabolismes.

  • Titre traduit

    Identification and characterization of two regulatory genes involved in the control of flavonoid pathway in grape berry


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 195-[28] p.
  • Notes : Reproduction de la thèse autorisée
  • Annexes : Notes bibliogr. Bibliogr. p. 171-195. Annexes [28] p.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque Sciences et Techniques.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : FTA 2839
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.