Enzymes du métabolisme des xénobiotiques dans les hépatocytes (rat / homme) après isolement et en culture primaire : étude des relations avec le stress oxydant

par Delphine Binda

Thèse de doctorat en Sciences de la vie et de la santé

Sous la direction de Lysiane Richert et de Alain Jacqueson.


  • Résumé

    Nous avons étudié la relation entre stress oxydant et fonctions différenciées dans les hépatocytes (rat, homme) après isolement et en culture primaire. - L'isolement des hépatocytes de rat s'accompagne d'une perte massive d'activité des cytochromes P450 (CYP), enzymes de phase I, probablement liée à l'inactivation de l'hème ou à la modification de l'état de phosphorylation des CYP par la présence de molécules oxygénées réactives, les apoprotéines des différentes isoformes de CYP étant conservées. La diminution d'activité des CYP s'accentue au cours de la culture primaire des hépatocytes, et s'accompagne alors d'une diminution progressive, isoforme-dépendante, des taux d'apoprotéines correspondantes. Les activités métaboliques de phase II s'avèrent par contre préservées, aussi bien lors de l'isolement que lors de la culture des hépatocytes. - La complémentation des milieux d'isolement et de culture des hépatocytes par le L-NAME, inhibiteur de NO-synthases, ne permet pas de contrer la perte des CYP. Par contre, l'ajout d'antioxydants (MnTBAP, PDTC) permet, probablement, via l'inactivation des facteurs NF-KB et ASK-1, de contrer la perte massive d'activité des CYP à l'isolement, mais pas leur diminution progressive d'activité au cours du temps de culture. - Les cultures en sandwich et sur Matrigel@ offrent une durée de survie prolongée aux hépatocytes, mais sans améliorer les capacités antioxydantes, ni le maintien des activités basales des CYP au cours du temps. Toutefois, ces configurations assurent une inductibilité optimale du CYP 2B par le phénobarbital, qui pourrait être liée au maintien de l'intégrité du cytosquelette, permettant la translocation optimale du récepteur CAR activé dans le noyau. La N-acétylcystéine (NAC 7mM), qui induit une synthèse importante de glutathion réduit (GSH x 13) [GSH = glutathion réduit] potentialise également l'induction du CYP 2B par le phénobarbital, sans doute par stabilisation du cytosquelette. Par contre, la même concentration de NAC réprime sévèrement l'induction du CYP 3A et du CYP 2B par la dexaméthasone, soulignant des différences majeures dans les mécanismes moléculaires d'induction des CYP par le phénobarbital et la dexaméthasone et de leur régulation par la balance RedOx.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (203 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 167-196 et en fin des articles

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire Santé (Besançon).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : WI.700.SAR.2004
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.