Le rock en région : une sociologie des musiques amplifiées

par Emmanuel Brandl

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Anne-Marie Green.


  • Résumé

    Au début des années 80, les musiques rock en région en France sont dominées par un fort discours anti-institutionnel qui amène ses acteurs à développer un système d'organisation de la vie musicale en marge des institutions culturelles traditionnelles. Une décennie plus tard, commence à s'imposer un discours de professionnalisation qui prend appui sur de véritables institutions musicales dont l'émergence n'est pas allée sans un soutien accru des pouvoirs publics. Fondée sur une enquête menée en région Franche-Comté, cette étude a cherché à comprendre les ressorts de cette évolution des musiques caractérisées par l'amplification. La problématique s'inscrit dans la théorie des rapports de domination symbolique et s'appuie sur le concept de "champ" de Pierre Bourdieu. Elle privilégie une analyse des transformations constatées en terme de processus de légitimation culturelle et, inséparablement, d'institutionnalisation des pratiques musicales. Comprendre le sens des évolutions des musiques amplifiées revenait alors à analyser les luttes sociales qui structurent les "champs territoriaux des musiques amplifiées", et la place qu'y occupent les pouvoirs publics. L'hypothèse consistant à dire que ces derniers ne déterminent pas le principe de ces luttes, mais leur issue. Pour mener à bien cette étude, nous avons dû construire un modèle d'analyse qui permette de restituer la totalité du processus : l'avant et l'après institutionnalisation. Nous avons dû associer au concept de " champ " de Pierre Bourdieu, le concept de "monde" d'Howard S. Becker. L'investigation a alors privilégié la lecture des archives et l'observation participante et in vivo afin de restituer les transformations structurelles et comportementales par la description ethnographique. Le sens pris par ces transformations était recueilli par entretien auprès des responsables des institutions musicales retenues pour l'enquête. Il devenait ainsi possible de mettre en évidence les mécanismes qui accompagnent l'apparition d'un champ formé sur le modèle des champs de culture savante et d'observer les changements que l'institutionnalisation des musiques amplifiées introduit dans les formes de sociabilité et de socialisation, dans la nature même de la culture musicale, et, par-là, dans le sens que ces musiques prennent pour ceux qui les vivent.

  • Titre traduit

    Rock in region : a sociology of amplified music


  • Résumé

    In the early 1980s, regional rock music in France was dominated by an anti-institutional discourse that lead those involved to develop a lifestyle on the margin of traditional cultural institutions. A decade later, professionalism becomes an increasingly integral component of rock music with the growing importance of veritable musical institutions, institutions whose emergence came in part out of growing support of public authorities. Founded on surveys conducted in the Franche-Comté region, a study has attempted to understand better the forces behind this evolution in music characterized by electric amplification. The problem lies within the theory of symbolic domination in relationships and is demonstrated through Pierre Bourdieu's "field" theory. The theory uses an analysis of the changes that is described in terms of a processes of cultural legitimization, and, inseparably, an institutionalization of musical practices. The understanding of the direction of the evolution of amplified music is thus rooted in the social struggles that shape the "territorial field of amplified music", and in the area occupied there by authorities. The comprised hypothesis explains the authorities as not being determinant in the issue of the struggles, but in their outcome. To see our study through to a successful end, we were obliged to construct an analytical model that reconstitutes the totality of the process : before and after the institutionalization. We had to link to Pierre Bourdieu's "field" concept, Howard S. Becker's concept of the "world". Thus the study gives importance to the reading of archives and participant observation and in vivo in order to reconstruct and the structural and behavioral transformations using ethnographic description. The significance of the transformations was gathered from interviews with heads of the musical institutions taken for the study. In this way is became possible to clearly show the mechanisms that accompanied the appearance of a sphere established on the model of sophisticated cultural spheres, and to observe the changes that the institutionalization of amplified music introduced, in the form of sociability and socialization, in the nature itself of musical culture, and, in the same manner, in the meaning that the music embodies for those that live it.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 469 f.-7 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 397-404. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire. Section Lettres.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : LET.BESA.2004.1031
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.