La structure du huis clos dans le théâtre de Samuel Beckett : un "art d'incarcération"

par Myriam Jeantroux

Thèse de doctorat en Littérature française

Sous la direction de Catherine Mayaux.


  • Résumé

    La scène beckettienne se donne à voir tantôt comme un petit espace clos, tantôt comme un vaste espace béant, ces deux propositions inverses étant les lectures complémentaires d'un même huis clos que les personnages semblent impuissants à quitter alors que rien ne les retient véritablement prisonniers. Notre étude de l'œuvre théâtrale de Beckett - qu'enrichissent douze manuscrits dramatiques inédits -, entend révéler l'existence et la cohérence d'une structure du huis clos sur laquelle se fonde à la fois l'espace matériel de la scène, l'ambivalence du personnage, et l'accomplissement esthétique de l'écriture beckettienne. Une topographie de ce(s) huis clos scénique(s) permet d'abord de démontrer le paradoxe d'une claustration qui neutralise les tensions théâtrales dans une scénographie géométrique de la réduction, de la fragmentation et de l'épuisement des possibilités spatiales et dramatiques. Le huis clos est alors envisagé comme un espace de l'intervalle où s'annule la dialectique de l'ici et de l'ailleurs. C'est dans cet impossible lieu que tente en vain de s'incarner le personnage, lui-même paralysé entre la présence intolérable et l'absence refusée, entre l'émergence du soi et le refus du moi, entre l'obligation de dire et l'impossibilité de se dire. La structure du huis clos apparaît finalement comme une mise en abyme de l'écriture beckettienne qui se fait et se défait elle-même entre le texte et la scène, entre l'anglais et le français, dans cette création paradoxale d'un espace replié sur son propre vide : le huis clos théâtral, figure exemplaire de cet "art d'incarcération" défini par Beckett, représente un véritable accomplissement esthétique de l'écriture

  • Titre traduit

    ˜The œ"huis clos" structure in Samuel Beckett's theatre : an "art of incarceration"


  • Résumé

    Beckett's stage can be seen as a small closed space or as a large wide-opened space. Those two opposite readings prove to be two complementary facets of the same huis clos structure which Beckett's characters are unable to exit despite a lack of any form of entrapment. This study of Beckett's theatre - including twelve unpublished manuscripts - aims at showing that the physical space of the stage, the ambivalence of the characters and the aesthetic completion of Beckett's writing are all based on the very existence and coherence of a huis clos structure. A topography of the(se) stage huis clos shall first prove the paradox created by a confinement that encapsulates and neutralizes dramatic tensions by means of a geometrical stage strategy of reducing, fragmenting and exhausting of spatial and dramatic possibilities. Huis clos is then to be considered as a space of the "in-between" that invalidates the dialectics of the "here and there". Beckett's characters desperately try to take shape in that impossible space where they are frozen between constraining presence and seductive absence, between the coming out of the self and the rejection of the "I", between the compulsion to say anything and the impossibility to tell something. The huis clos structure appears finally as a mise en abyme of Beckett's writing which is constructed and deconstructed between the text and the stage, between the French and the English language, and within the paradoxical creation of a space hinged on its own vacuum. The dramatic huis clos, as it is considered as the embodiment of what Beckett coined the "art of incarceration", may thus represent the very aesthetic completion of Beckett's writing

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (pagination multiple)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 390-437. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire. Section Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 218491.1
  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire. Section Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 218492.2
  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire. Section Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 218493.3
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.