Compétences textuelles de lecteurs coréens et français : le repérage des traces énonciatives dans la (re)construction de la relation scripteur-lecteur

par Seung-Hyun Hong

Thèse de doctorat en Sciences du langage. Didactique et sémiotique

Sous la direction de Marc Souchon.


  • Résumé

    Cette recherche porte sur l'étude de la lecture/compréhension de textes authentiques en français chez des apprenants coréens, à partir de la notion de socialisation textuelle, essentielle pour le développement des compétences lectorales. Elle a pour but d'étudier la (re)construction par le lecteur du sens d'un texte, et plus particulièrement la construction de la relation scripteur-lecteur dans une perspective sémio-linguistique. Les études empiriques que nous avons menées reposent sur la lecture de textes littéraires et journalistiques suivie d'enquêtes-entretiens semi-directifs réalisés auprès de deux groupes de Coréens apprenants de français (soit en milieu endolingue soit en milieu exolingue) et d'un groupe de natifs français : en français et en coréen pour le public coréen et en français uniquement pour le public français. Nous avons demandé à nos informateurs d'effectuer deux tâches : repérer les traces énonciatives dans les textes et dire et écrire ce qu'ils ont compris du texte. Les questionnaires et entretiens enregistrés ainsi obtenus ont permis de constater l'universalité des genres textuels dont la reconnaissance dans la langue maternelle permet au lecteur coréen d'entrer en relation avec le scripteur de textes français. Ces résultats nous encouragent à considérer, dans une perspective didactique, que ce transfert de compétences serait réciproque entre langue maternelle et langue étrangère, ce qui favoriserait les compétences en lecture

  • Titre traduit

    Textual skills of Korean and French readers : identification of enunciative marks in the (re)construction of the scriptor-reader relationship


  • Résumé

    Our research concerns the study of the reading/comprehension of authentic French texts by Korean students in the perspective of the notion of textual socialization, essential for the development of reading skills. Our objective is to examine the readers'(re)construction of textual meaning ; more specifically, the construction of the relationship between scriptor and reader in a semio-linguistic context. The empirical studies are based on the reading of literary and journalistic texts after wich written and oral data in the form of questionnaires and semi-guided interviews were collated from two groups of Korean students of French (in an endolinguistic or exolinguistic context) and a group of native French speakers : in French and Korean for the Koreans groups, and in French only for the French group. The students completed two activities : localization and identification of enunciative marks in the texts and explanation of their comprehension of each text. The questionnaires and recorded interviews allowed us to appreciate the universality of textual genres, a quality which enabled the Korean students to create a relationship with the scriptors of the French texts

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vols. (pagination multiple)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 455-468.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire. Section Lettres.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : LET.BESA.2004.1019.1
  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire. Section Lettres.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : LET.BESA.2004.1019.2
  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire. Section Lettres.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : LET.BESA.2004.1019.3
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.