Guillaume Apollinaire et Vinicius de Moraes : "la vie est l'art d'une rencontre"

par Karina Chianca

Thèse de doctorat en Littérature et civilisation françaises et comparées

Sous la direction de Catherine Mayaux et de Francisco José Gomes Correia.


  • Résumé

    L'objectif de cette thèse est de procéder à une étude comparée entre deux poètes, Guillaume Apollinaire (1880-1918), et Vinicius de Moraes (1913-1980). Ces deux auteurs se rejoignent par la similitude des formes de leur lyrisme. Celui-ci prend en effet sa source dans la nature mélancolique des deux auteurs qui chantent une présence féminine perdue et désirée à la fois. La douleur de la perte de l'objet amoureux est transcrite par les images d'un sujet mélancolique qui erre à travers le monde à la recherche d'une femme qui s'efface et s'évanouit comme l'amour. Pour cette étude, nous recourons en partie à une approche psychanalytique nous appuyant notamment sur les travaux de Julia Kristeva sur la mélancolie. Vinicius de Moraes a séjourné à Paris et a lu Alcools de Guillaume Apollinaire. Le poète brésilien écrit alors un poème, A ponte Mirabeau (Le pont Mirabeau) fortement inspiré de celui du poète français. Le corpus de base de notre étude comparatiste est essentiellement constitué par le recueil Alcools d'Apollinaire, et en ce qui concerne Vinicius de Moraes, par les poèmes écrits pendant ou après le séjour à Paris. Mais au-delà de la poésie, ils ont été tous deux sollicités par d'autres formes artistiques : la musique, la peinture et la danse et ont tous deux poursuivi le rêve d'une synthèse des arts, construisant, grâce au mouvement et aux couleurs, une nouvelle réalité de l'objet amoureux comme du monde.

  • Titre traduit

    Guillaume Apollinaire and Vinicius de Moraes : "Life is the art of encounter"


  • Résumé

    The purpose of this thesis is to compare two poets, namely Guillaume Apollinaire and Vinicius de Moraes. These two authors share a similarity of forms in their lyricism. This interpretation derives from the melancholic nature of the two authors who sing a feminine presence that is lost and desired at the same time. The suffering for the loss of the object of their love is transcribed by images of a melancholic subject that wanders across the world in the search of an elusive woman that disappears like love. The analysis in this study is partially supported by a psychoanalytical approach , specially as present in the studies of Julia Kristeva on melancholy. Vinicius de Moraes read Alcools by Guillaume Apollinaire during his stay in Paris. The Brazilian poet then wrote a poem, A ponte Mirabeau which is strongly influenced by the French. The literary basis of this comparative study is made up essentially by the anthology Alcools by Apollinaire, and as far as Vinicius de Moraes is concerned by the poems written during or after his stay in Paris. Besides poetry they were also related by their involvement with other artistic forms : whether dealing with music, painting, or dance they both pursued the dream of a synthesis of art forms that would create a new reality of the love object and the world through movement and colors.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (303 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 370-389. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire. Section Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 218477.1
  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire. Section Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 218478.2
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.