Culture populaire et jeux d'écriture chez Abdelkader Alloula

par Lamia Bereksi

Thèse de doctorat en Littérature comparée

Sous la direction de Jacques Houriez.


  • Résumé

    Abdelkader Alloula est un dramaturge algérien qui a été assassiné en 1994. Son théâtre a occupé une place prépondérante en Algérie. Tous ses écrits convergeaient vers la culture populaire. Cette dernière occupe une place importante dans le théâtre en Algérie d'une manière générale. Cela est expliqué d'une manière détaillée dans la vue panoramique sur le théâtre en Algérie, avant et après l'indépendance. Les principales pièces sur lesquelles ont été axé les recherches sont : El-Agoual (Les Dires) 1980. El-Adjouad (Les Généreux) 198, El-Litham (Le voile) 1989. Il s'agit de trouver la trace de la culture populaire dans ces trois pièces et de voir comment elle est représentée par les différents personnages. L'analyse linguistique de ces trois pièces prend comme support le texte en arabe qui a été édité à titre posthume, l'analyse scénique prend comme support les cassettes vidéos qui ont été récupérées de la télévision algérienne tout en s'appuyant sur le Petit Organon de Brecht. Les trois pièces dialoguent entre elles. Ceci est expliqué dans le chapitre de l'intertextualité. Les trois pièces sur lesquelles repose la recherche ont été traduites en 1995, huit mois après la mort l'assassinat du dramaturge. Comment peut-on parler d'une fidélité au texte original alors qu'il n'a été disponible sur le marché qu'en 1997. C'est à cette lumière qu'une comparaison est faite entre le texte en arabe et le texte en français en donnant des exemples précis des écarts sémantiques. Il est vrai qu'une traduction est une trahison du texte original mais à ce niveau il s'agit de perdre la notion de la culture populaire. Cette dernière est synonyme de la spontanéité. Le théâtre d'Abdelkader Alloula puise des caractères du goual et de sa manière d'occuper l'espace scénique. C'est dans cette optique que le théâtre d'Abdelkader Alloula est analysé.

  • Titre traduit

    Popular culture and the Works of Abdelkader Alloula


  • Résumé

    Abdelkader Alloula was an Algerian playwright who was assassinated in 1994. All his works converging on the popular culture dominated the Algerian theatre, when looked at globally popular culture being a very important part of the theatre scene both before and after independence, the principal works on which the research was based being, El-Agoual (The Talk)1980. El-Adjouad (The Generous)1984. El-Litham (The Veil) 1989. It is necessary to find the trace of popular culture in these three plays and how it is represented by the various characters, analyse of the original text being in Arabic and edited posthumously, the analyse of the scenes being based on the video tapes recovered from Algerian television who used the influence of Brecht's Petite Organon. The three plays have a dialogue between them. This is explained in the intertextualité chapter. The three plays on which the research was based where translated in 1995, eight months after the death of the author, how can we talk about a true interpretation of the original text when it was not openly available until 1997. It is in this light that we can compare the original text in Arabic with the text in French, giving precise examples of the semantic differences. While it is true that a translation is a treasonable act to the original text, at this level it goes as far as to loose the notion of the popular culture, which is synonymous to the spontaneity, the theatre of Abdelkader Alloula his characters and the way he uses the scenic space. It is in this way that the analyse of his works is made.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 300 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 282-291. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire. Section Lettres.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : LET.BESA.2004.1013
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.