Un "Nazisme tropical" : le génocide des Rwandais tutsi

par John Francis Mbala

Thèse de doctorat en Science politique

Sous la direction de Huy Thuan Cao et de Enzo Traverso.

Soutenue en 2004

à Amiens .


  • Résumé

    « Plus jamais ça » ! Ce slogan qui émerge au lendemain de la Seconde guerre mondiale suite à la Shoah fait-il encore sens eu égard à l'incapacité de la communauté internationale à prévenir une série de drame dont un génocide à la fin du xxème siècle. En effet, en dépit de la Convention du 9 décembre 1948 sur la prévention et la répression du crime de génocide entré le 6 avril et juin 1994 plus de 800 000 Tutsi furent atrocement massacrés du fait d'être né Tutsi lors d'une guerre civile. Cet aspect parmi tant d'autres ouvre une brèche à l'approche comparative dès lors que les Juifs furent victimes du nazisme, Hitler leur reprochant d'être né Juif. Or, peut-on comparer les génocides? Mais déjà qu'est-ce qu'un génocide ? Quelle différence entre crime contre l'humanité et génocide ? En tentant de répondre à la question, dans quel cadre théorique insérer le génocide des Rwandais tutsi par rapport aux précédents génocides les recherches vont au-delà d'un certain « dogme de l'unicité de la Shoah ». Durant plus d'une décennie un déséquilibre régional dans l'Afrique des Grands lacs du fait du génocide au Rwanda participe à une redistribution des cartes sur le plan géopolitique et ce au prix de graves violation de droits de l'homme telle qu'en République démocratique du Congo

  • Titre traduit

    A "Tropical Nazism" : the genocide of Rwandan Tutsis


  • Résumé

    "Never again!" Does this slogan that emerged in the aftermath of the Second World War following the Holocaust still hold true with regard to the inability of the international community to prevent a drama, including a genocide, at the end of the 20th century? Indeed, despite the Convention of December 9, 1948 on the prevention and punishment of the crime of genocide between April 6 and June 1994, more than 800,000 Tutsi were horribly massacred for the simple fact of being born Tutsis during a civil war. This aspect, among others, opens a conversation on the comparative approach during which the Jews were victims of Nazism, Hitler having reproached them for being born Jewish. However, can we compare genocides? What exactly is genocide? What is the difference between a crime against humanity and genocide? Trying to respond to the question, into which theoretical framework the Rwandan Tutsi genocide fits, in regards to preceeding genocides and beyond the certain "dogma of the Holocaust's uniqueness. " Because of the Rwandan genocide, for more than a decade the African Great Lakes' régional disequilibrium contributes to a redistribution of the cards on the geopolitical map at the price of grave violations of human rights in countries such as the Democratie Republic of the Congo

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (544 p.)
  • Annexes : Notes bibliogr. Bibliogr. f. 467-485 (560 réf.)

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Picardie. Bibliothèque universitaire. Section Droit-Economie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T 55 2004-12 (1-2)

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque Universitaire Droit, science politique,économie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFT 04/AMIE/0056
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.