L'exception de personnalité morale : ou la personnalité juridique de la société envisagée comme moyen de défense

par Nicolas Morelli

Thèse de doctorat en Droit

Sous la direction de Jacques Mestre.

Soutenue en 2004

à Aix-Marseille 3 .


  • Résumé

    L'exception de personnalité morale, qui se définit comme l'utilisation par le défendeur à l'action des effets induits de la personnalité juridique de la société dans le cadre d'un moyen, révèle la société personnifiée comme une " fin intangible " tout autant qu'un " moyen régulable et finalisé " du droit. Si l'on pouvait s'attendre au renversement de la vision " idéaliste " de la personnalité juridique de la société, l'examen de la réception, par le juge, de l'exception de personnalité morale invite, en effet, à constater l'existence d'une tendance à promouvoir la sociétés comme un support intangible et exclusif des obligations. L'on constatera que cette perception se trouve complétée plus que contrariée par les manifestations contemporaines de la " levée du voile social " qui, sous l'angle du procès, correspondent à l'ensemble des hypothèses dans lesquelles la possibilité pour le défendeur à l'action de se prévaloir de l'individualisation de la société se trouve neutralisée.

  • Titre traduit

    Lifting or not lifting the corporate veil


  • Résumé

    The subject can be defined as the use, within the context of a trial, of the side effects of the corporate veil. It allows us to conceptualize the corporate veil both as "an inviolable end" and a "finalized and regulated means of the law". This affirmation appears to be very simple. Nevertheless, the very fact of envisaging the corporate veil as an end of the law is not obvious: it is usually seen as a concept, both contested and limited. One could have expected a silent shift in the understanding of the corporate veil from an "idealistic" to a "realistic" approach. But the examination of the precedent encourages us to apprehend the corporate veil as a dynamic, invariable concept, and to notice the existence of a profound tendency to promote it as a true (and thus exclusive) support of the liabilities. Paradoxically, this understanding of the corporate veil is today completed rather than contested by contemporary expressions of the theory of the lifting of the corporate veil.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 581 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr.p.517-561. Index.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Schuman). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de droit, science politique et économie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : AIX TD 2276/A-C

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Bibliothèque de recherche juridique.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MICROF/MOR
  • Bibliothèque : Université Toulouse 1 Capitole. Service commun de la documentation. Bibliothèque de la Manufacture des tabacs.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : GM1271-2004-13
  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section Droit.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.