Perception visuelle peri- et intra-saccadique : interaction entre les facteurs attentionnels, extra-rétiniens et visuels

par Sébastien Jeanjean

Thèse de doctorat en Neurosciences

Sous la direction de Eric Castet.

Soutenue en 2004

à Aix-Marseille 3 .


  • Résumé

    Cette thèse s'inscrit dans le cadre de la perception visuelle active. La question générale concerne notre capacité à avoir une représentation pertinente du monde malgré les profonds bouleversements des images rétiniennes induits par les saccades oculaires. Mes travaux visent à mieux connaître les rôles respectifs joués par les facteurs visuels, extra-rétiniens et attentionnels dans la modulation du système visuel d'un observateur humain qui est en train d'effectuer des saccades. Le premier axe de recherche est une remise en question de l'idée largement admise selon laquelle le système magnocellulaire (qui permet de percevoir le mouvement) est inhibé pendant la saccade par des signaux extra-rétiniens. Nous montrons ainsi qu'un stimulus est perçu en mouvement dans la direction opposée au mouvement des yeux, lorsqu'il est brièvement présenté pendant une saccade. Ceci montre que le système de détection du mouvement reste bien fonctionnel pendant la saccade. De plus, nous montrons qu'en augmentant la durée du stimulus de manière à produire des activations pré- et post-saccadiques cette perception de mouvement est abolie, ce qui suggère que c'est le masquage temporel, plutôt que des signaux extra-rétiniens, qui est responsable de la stabilité perceptive dans les conditions naturelles. Dans le deuxième axe de recherche, nous étudions la dynamique spatio-temporelle du déploiement attentionnel pendant la phase de programmation saccadique. Conformément aux données de la littérature nous montrons que juste avant la saccade la performance dans une tâche de discrimination est meilleure au niveau de la cible saccadique qu'ailleurs, ce qui confirme le rôle majeur joué par l'attention dans la programmation saccadique. Nos résultats montrent que la performance dans la tâche de discrimination augmente progressivement pour atteindre un pic 150 ms après la présentation d'un indice endogène indiquant la position spatiale de la cible saccadique. Nous suggérons que la programmation saccadique s'effectue dans ce délai. Nos travaux montrent que les signaux extra-rétiniens ont un rôle mineur dans la suppression de la perception intra-saccadique de mouvement, on peut donc se poser la question de savoir si leur implication dans d'autres effets perceptifs a une réalité fonctionnelle.

  • Titre traduit

    Visual perception around the time of the saccade


  • Résumé

    This thesis investigates the factors that influence visual perception around the time of the saccade. In the first part of this work, we challenge the widely admitted hypothesis of a selective suppression of the magnocellular stream during saccade. We show that a static vertical grating briefly flashed (20 ms) during a horizontal saccade is perceived as moving in the direction opposite to the saccade. Low spatial frequency gratings are required to elicit optimal motion perception, thus suggesting that the magnocellular neurons underlay this intra-saccadic perception. By using gratings of longer duration, we show that gratings appearing during the saccadic flight and extending further into the period after the saccade are perceived as statics images, thus suggesting that visual masking rather than extra-retinal signal is responsible for the absence of intra-saccadic motion perception in natural condition. The second part of this work investigates the spatio-temporal course of pre-saccadic allocation of attention. Confirming previous studies, our result show that during the preparation of a saccade the performance in an orientation discrimination task was better at the location of the saccadic target than elsewhere, thus confirming the major role ot attention in saccadic programming. In addition, our results show that the performance in the discrimination task increases until it reach a peak around 150 ms after an endogenous cue indicating the location of the saccadic target. We suggest that saccadic programming take place during this delay. By opposition with our common belief the role of extra-retinal signals is not to prevent intra-saccadic motion perception. Investigating the rôle of such signals in other perceptual effect will be necessary to fully understand intra-saccadic visual perception.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (230 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 209-226

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Marseille. Saint-Jérôme). Service commun de la documentation. Bibliothèque de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T 3245/A-B
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.