Régulation génétique de la multirésistance aux antibiotiques chez Enterobacter aerogenes

par Renaud Chollet

Thèse de doctorat en Maladies transmissibles et pathologies tropicales

Sous la direction de Anne Régli.

Soutenue en 2004

à Aix-Marseille 2 .


  • Résumé

    Enterobacter aerogenes est devenu, ces dernières années, un pathogène incontournable du milieu hospitalier. Le caractère clonal des isolats et leur phénotype de résistance élevé aux antibiotiques représentent les deux caractéristiques principales de son épidémiologie. A côté des mécanismes d'inactivation enzymatique efficaces, sont maintenant décrits des processus générant une imperméabilité membranaire et un efflux actif. De telles souches sont considérées comme présentant un phénotype de " Multidrug-Resistance " (MDR). Face à cette situation, il est indispensable de caractériser les systèmes génétiques contrôlant l'apparition de la MDR. Notre travail a montré que E. Aerogenes regroupe sur son génome deux systèmes de régulation de la MDR : l'opéron marRAB et le gène ramA. Les deux régulateurs RamA et MarA permettent à E. Aerogenes de contrôler finement les systèmes d'échange avec le milieu extérieur et de répondre efficacement contre les agressions. Ces régulateurs peuvent fonctionner aussi bien indépendamment que simultanément et l'expression de l'un régule celle de l'autre. MarA et RamA entraînent, chez E. Aerogenes, une régulation négative des porines, voie d'entrée des antibiotiques hydrophiles, créant une imperméabilité membranaire, et l'expression de la pompe d'efflux AcrAB-TolC permettant d'éjecter hors de la cellule les composés intracellulaires toxiques. L'imperméabilité membranaire est également responsable de la résistance à l'imipénème et nous avons montré, in vitro, qu'un traitement par cet antibiotique active l'opéron marRAB. Les isolats MDR présentent ainsi des modulations de perméabilité de l'enveloppe bactérienne jouant un rôle important dans la résistance aux antibiotiques ; ces modifications relèvent d'un schéma général de régulation

  • Titre traduit

    Genetic regulation of multidrug resistance in Enterobacter aerogenes


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Enterobacter aerogenes is a nosocomial pathogen associated with high mortality rate in intensive care units. Besides the presence of an extended b-lactamase (ESBL) and a chromosomal derepressed cephalosporinase, 5% of clinical isolats show a MultiDrug Resistant (MDR) phenotype. Our work showed that E aerogenes gathers on its genome two systems of MDR regulation: the marRAB and the ramA gene. The two regulators RamA and MarA allow E aerogenes to control exchanges with the external medium and to answer effectively against aggressions. MarA and RamA are able to negatively down-regulate porin expression and to activate the expression of the AcrAB-TolC efflux pump

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 129-[51] f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. 18 f.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Marseille. Timone). Service commun de la documentation. Bibliothèque de médecine - odontologie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2004/AIX2/0659Ubis
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle pharmacie, biologie et cosmétologie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MFTH 6201
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-045529
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.