Formation et évolution de populations de galaxies à grand décalage spectral : fonctions de luminosité du relevé VVDS

par Olivier Ilbert

Thèse de doctorat en Physique et sciences de la matière. Rayonnement et plasmas, astrophysique

Sous la direction de Laurence Tresse.


  • Résumé

    Cette thèse présente la mesure des fonctions de luminosité (LF) des galaxies de z = 0. 05 jusqu'à z = 2 avec les données du VIMOS-VLT Deep Survey (VVDS). Ces mesures apportent une contrainte forte sur les scénarios décrivant la formation et l'évolution des galaxies. La mesure du "redshift" des galaxies est nécessaire pour étudier leur évolution. Je présente tout d'abord une nouvelle méthode de calibration qui améliore considérablement la qualité des "redshifts" photométriques, méthode que j'applique aux données photométriques multi-couleur du VVDS. Je décris ensuite l'acquisition, la réduction, puis la mesure des redshifts spectroscopiques d'un premier échantillon profond (IAB ≤ 24) de 10759 spectres du VVDS, le plus large échantillon profond jamais acquis. L'estimation de LF nécessite un traitement complexe dû aux effets de correction-k, de sélection, de correction de l'incomplétude spectroscopique, de différence de visibilité entre les types de galaxies. Dans le cadre du VVDS, j'ai développé l'outil ALF (Algorithm for Luminosity Function) qui permet l'estimation de la LF et de la densité de luminosité (LD). Je présente cet outil que j'ai développé dans un souci de flexibilité (jeu de filtres, de "templates" ,cosmologie, etc. ). L'application de ALF à l'échantillon spectroscopique du VVDS nous a permis de mesurer la LF globale jusqu'à z = 2 dans le domaine spectral visible. Cette mesure est prolongée en UV lointain avec les données VVDS-GALEX. L'ensemble de ces mesures montrent une très forte décroissance de la luminosité caractéristique des galaxies avec l'âge de l'univers et traduisent la forte décroissance du taux de formation d'étoiles. Finalement, je présente l'évolution de la LF et de la LD en fonction du type des galaxies.

  • Titre traduit

    Formation and evolution of galaxy populations up to high redshift


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (III-187 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 175-180

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Marseille. St Charles). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de sciences lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Observatoire de Paris (Section de Meudon). Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : (043) ILB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.