Méthode différentielle : développements et applications

par Nicolas Bonod

Thèse de doctorat en Physique et sciences de la matière

Sous la direction de Michel Nevière et de Evgueni Popov.


  • Résumé

    Ce travail porte sur la modélisation de dispositifs optiques qui présentent des propriétés optiques et géométriques nouvelles. Le manuscrit se scinde en deux parties suivant le type de coordonnées spatiales utilisées. La première partie est consacrée à l'étude en coordonnées cartésiennes des matériaux magnéto-optiques plans, des réseaux de diffraction constitués d'un matériau présentant un effet Kerr optique (effet non-linéaire du 3ʿordre), des réseaux de trous percés dans un métal très conducteur (Ag, Al,. . . ) appelés communément "tamis à photons". La deuxième partie est entièrement consacrée au développement d'un formalisme différentiel en coordonnée cylindriques afin de modéliser rigoureusement la diffraction de la lumière par un trou unique. Ce formalisme permet le calcul du champ proche diffracté par le trou. La méthode différentielle a été choisie pour mener ces études parce qu'elle se révèle particulièrement bien adaptée à l'étude des réseaux de diffraction, qu'elle s'applique aux milieux anisotropes et qu'elle présente la possibilité d'être étendue à l'optique non-linéaire.

  • Titre traduit

    Differential method : developments and applications


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : VI-178 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. en fin de chapitres

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Marseille. St Charles). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de sciences lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.