Discours politique et l'écriture de l'histoire de l'Argérie : fin du XIXème siècle-1964

par Aïcha Ghouti-Terki

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Robert Ilbert.

Soutenue en 2004

à Aix Marseille 1 .


  • Pas de résumé disponible.

  • Titre traduit

    ˜The œAlgerian historiography in the 20th century


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Notre thèse se propose de poursuivre l'identification des historiens nationalistes algériens contemporains et la présentation de leurs oeuvres. Ainsi, cette recherche nous permet d'accèder à une vision synthétique de la production intellectuelle algérienne relative au domaine de la science historique. C'est l'étude de l'historiographie algérienne du XXeme siècle qui est entreprise dans cette modeste recherche. Donc, notre travail se limitera aux auteurs nationalistes et leurs travaux historiques parus au XXème siècle dont l'action politique était la préoccupation première. Ainsi, ils se trouvaient pour la première fois maîtres d'écrire leur propre histoire et libre de juger les écrits des historiens coloniaux d'Algérie. Nous avons développer néanmoins au cours de cette recherche, trois grandes parties importantes. La première sur le nationalisme et l'écriture de l'histoire ; la deuxième partie sur la relation entre le discours historique et l'idéologie nationaliste et la troisième partie sur les conceptions, les méthodes et les procédés des historiens.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (309 f.)
  • Notes : Publication non autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. ff. 294-309. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Schuman). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de lettres et sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.