Influence sociale et dynamique représentationnelle : influences majoritaire et minoritaire sur la structure d'une représentation sociale

par Lionel Souchet

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Eric Tafani.


  • Pas de résumé disponible.

  • Titre traduit

    Social influence and representational dynamics : majority and minority influences on the structure of a social representation.


  • Résumé

    Dans ce travail on a testé, dans des situations de groupe, les effets d'une source d'influence majoritaire ou minoritaire sur la structure d'une représentation sociale (RS). Cinq expériences ont été réalisées dans le cadre d'un nouveau paradigme que l'on a construit sur la base des éléments constitutifs de la RS de la drogue (cf. étude préalable). Globalement, les résultats mettent en évidence que la source majoritaire a une influence manifeste plus importante que la source minoritaire, mais ne provoque aucun changement structural dans la RS (cf. Expériences 1 et 2). Par contraste, la source minoritaire a une influence plus profonde qui se traduit chez les sujets par le fait que l'élément ± dépendance α, qui est initialement central dans la RS de la drogue, devient alors périphérique (cf. Expériences 1 et 2). Cette modification structurale, qui perdure dans le temps (cf. Expérience 2), n'est effective que lorsque la comparaison sociale avec la source minoritaire n'est pas trop contraignante (cf. Expérience 3). Par ailleurs, il s'avère que l'appartenance sociale de la source et le rapport de domination modulent les dynamiques d'influences majoritaire et minoritaire. D'une part, une majorité exogroupe en position dominée par rapport aux sujets ne produit pas d'influence manifeste, alors que c'est le cas pour une majorité exogroupe en position dominante ainsi que pour des majorités endogroupes (cf. Expérience 4). D'autre part, une minorité endogroupe en position dominée ne provoque pas de modification dans la RS, alors que c'est le cas pour une minorité endogroupe en position dominante ainsi que pour des minorités exogroupes (cf. Expériences 4 et 5). En définitive, il est nécessaire de prendre en compte le support numérique de la source d'influence (Majoritaire vs Minoritaire), son appartenance sociale (Endogroupe vs Exogroupe), et la relation de domination (position Dominante vs Dominée) pour expliquer l'ensemble des résultats observés au niveau manifeste et au niveau de la modification structurale de la RS.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 221 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. ff. 188-211.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Schuman). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.