Kurt Gödel, critique de la téhorie de la relativité générale

par Éric Audureau

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Alain Michel.


  • Pas de résumé disponible.

  • Titre traduit

    Kurt Gödel, critic of general relativity theory


  • Résumé

    Gödel n'a conçu son oeuvre que comme celle d'un philosophe. On en étudie 2 des 5 chapitres fondamentaux : complétude de la logique et cosmologie. Le Ier, sur la méthode axiomatique (1929), sert de témoin pour vérifier nature, portée et méthode de cette philosophie. Le 2e, ne décrit pas un univers extravagant, mais a pour sujet principal le fondement de la théorie de la gravitation. Scientifiquement, Gödel a constitué la logique et la théorie de la gravitation en théories unitaires (unissant, respectivement, les traditions syntaxiques et sémantiques et les théories de Newtonien et d'Einstein). Philosophiquement, il montre que les fondements de ces domaines les plus importants de la science contemporaine sont obtenus comme corrélats d'une critique de l'empirisme au profit du rationalisme : la logique repose sur le concept suprasensible de "signification", la physique sur celui de "mouvement absolu". Gödel règle 2 problèmes philosophiques cruciaux : concevant la cosmologie comme une exension de la relativité restreinte, il montre que le temps n'a pas d'existance objective et que l'espace matériel de la relativité est un univers optique, modèle partiel de "La monadologie"

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 393 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. pp. 381-39.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Schuman). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.