Recherches sur l'artisanat à Mari (18ème siècle avant J. C. )

par Ahmad Al Yasin

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de George Tate et de Olivier Rouault.

Soutenue en 2003

à Versailles-St Quentin en Yvelines .


  • Résumé

    Les archives royales découvertes dans le palais de Mari (en Syrie) par André Parrot sont constituées en grande partie de textes administratifs et de lettres. Ces textes apportent une masse considérable d'informations sur la vie politique et diplomatique, l'économie, la société, les métiers et les artisans. Ces derniers présentent une importance pour la société préindustrielle, car ils fournissent des outils, des meubles, des tissus et beaucoup d'autres nécessités de la vie quotidienne. Ces artisans sont aussi importants pour les historiens et d'autres chercheurs qui s'occupent d'étudier l'économie de la société antique, surtout en ce qui concerne les métiers en Mésopotamie. A travers les artisanats, la recherche a pour objet d'étudier la vie sociale et économique à Mari au XVIIIe siècle avant J. C. Cette étude est en grande partie, de nature philologique, et nécessite donc une bonne connaissance de la langue et de l'écriture akkadiennes et d'autres langues sémitiques anciennes. En effet, elle prend en compte l'organisation des activités artisanales dans le cadre du système administratif, économique et social de l'époque : on analyse le rôle joué par les artisans, d'une part, en tant qu'individus à travers une étude prosopographique et, de l'autre, en tant que groupes des spécialistes ( orfèvres, charpentiers, etc. ) insérés dans le tissu social. On tente d'établir, dans ce domaine, une corrélation entre la documentation épigraphique et les données archéologiques, en particulier en ce qui concerne l'étude des techniques antiques, qui pourront aussi être comparées à celles qui perdurent dans certains milieux traditionnels et contemporains avec une approche ethno-archéologique. Cette recherche permet d'étudier les origines historiques des différents artisanats, leurs techniques, et de les comparer à d'autres techniques, d'après les textes de Mari, et aussi de préciser les différents noms des artisans et les caractéristiques linguistiques de chacun, ainsi que le lexique lié à leur profession artisanale.

  • Titre traduit

    Research on the Mari craft industry (18 century before J. C. )


  • Résumé

    The royal archives discovered in the palate of Mari (in Syria) by André Parrot are mainly made up of administrative texts and letters. These texts bring a considerable mass of information on the political and diplomatic life, economy, the company, the trades and the craftsmen. The latter have an importance for the pre-industrial company, because they provide tools, pieces of furniture, fabrics and much other required everyday life. These craftsmen are also important for the enquiring historians and others, which occupy themselves to study the economy of the ancient company, especially with regard to the trades in Mesopotamia. With through the craft industries, research concerns to study the life social and economic in Mari at the XVIII century before J. C. This study is mainly, of philological nature, and thus requires a good knowledge of the language and writing akkadian and other old Semitic languages. Indeed, it takes into account the organization of the artisan activities within the framework of the administrative, economic and social system of the time: one analyses the part played by the craftsmen, on the one hand, in so much like an invidious through a prosopographic study and, and other, as groups of the specialists (goldsmiths, carpenters, etc. ) inserted in social fabric. One tries to establish, in this field, a correlation between epigraphic documentation and the data archaeological, in particular with regard to study of the ancient techniques, which could also be compared with those which perdurer in certain traditional and contemporary mediums with an ethno-archaeological approach. This research allows in study of the historical origins and of the various craft industries, their techniques, and to compare them with other technical, by the texts of Mari, and also to specify the various names of the craftsmen and the linguistic characteristics of each one, as well as the lexicon related to their craft.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 455 f.
  • Notes : Publication non autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 442-448. Notes bibliogr. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque universitaire pluridisciplinaire de Saint-Quentin-en-Yvelines.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 939.43 ALY
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.