Insulin-like growth factors (IGFs), myostatine et croissance musculaire chez le poulet

par Anthony Guernec

Thèse de doctorat en Sciences de la vie

Sous la direction de Michel Duclos.

Soutenue en 2003

à Tours .


  • Résumé

    Les Insulin-like Growth Factors (IGF-I et IGF-II) et la myostatine (MSTN) sont des facteurs produits dans le muscle qui exercent une action antagoniste sur sa croissance, respectivement stimulatrice et inhibitrice. Pour tester l'hypothèse selon laquelle l'équilibre d'expression entre eux déterminerait la quantité de muscles déposée chez le poulet, nous avons cherché à relier les niveaux d'ARN messagers codant pour ces régulateurs avec les performances de croissance musculaire au cours du développement, en fonction du génotype et de l'état nutritionnel. Le modèle génétique que nous avons choisi est constitué de poulets sélectionnés spécifiquement pour des rendements accrus en filets, et de leurs contrôles. L'effet de l'état nutritionnel a été étudié sur des poulets de type chair industriel, juste après l'éclosion et à l'âge de 4 semaines. Dans ces deux modèles, nous avons observé une relation positive entre le développement musculaire et les niveaux de messagers codant pour IGF-I, suggérant un rôle causal pour stimuler la croissance hypertrophique des fibres musculaires chez le poulet. La relation négative attendue pour MSTN a été observée juste autour de l'éclosion au moment où démarre la croissance explosive du muscle pectoral. Dans tous les autres cas, la relation était plutôt positive. Une connaissance plus approfondie du mode d'action de ce facteur est requise pour interpréter les conséquences des variations de son ARN messager.

  • Titre traduit

    Insulin-like growth factors (IFGS), myostatin and chicken muscle growth


  • Résumé

    Insulin-like growth factors (IGF-I and IGF-II) and myostatin (MSTN) are paracrine regulators which respectively stimulate and inhibit muscle development. The present study was conducted to evaluate if the balance between muscle IGF-I or IGF-II and MSTN mRNA levels could control muscle growth at different stages of development in relation with genotype and nutritional status. The genetic model consisted of chickens selected for increased breast meat yield and their controls. The effect of nutritional state was studied in industrial broiler chickens just after hatching and at four weeks of age. In both models, a positive relation was observed between IGF-I mRNA and muscle development, suggesting that IGF-I could participate to induce muscle fibres hypertrophy. The expected negative relation with MSTN was only observed around hatch when breast muscle yield markedly increased. In the other conditions, the relation between MSTN and muscle growth appeared positive. Further understanding of MSTN's mechanism of action is required before using MSTN mRNA levels as a predictor of muscle growth.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 132-[50] f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 106-132

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université François Rabelais. Service commun de la documentation. Section Sciences-Pharmacie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T.S.2003-4024(1er ex.)
  • Bibliothèque : Université François Rabelais. Service commun de la documentation. Section Sciences-Pharmacie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T.S.2003-4024(2e ex.)
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle pharmacie, biologie et cosmétologie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MFTH 6507
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.