La Formation de l'écuyer et l'histoire de l'équitation entre didactique et initiation : Recherche sur l'apport réciproque du maître, du cheval et de l'élève, à partir de la mise en perspective historique d'un récit de formation

par Patrice Franchet d'Espèrey

Thèse de doctorat en Sciences de l'éducation

Sous la direction de Gaston Pineau.

Soutenue en 2003

à Tours .


  • Résumé

    Dès la Renaissance, des antagonismes se font jour entre les utilisations guerrière et esthétique du cheval. Notre contexte sportif contemporain ne permet plus la transmission des pratiques savantes. La rupture épistémologique se situe dans l'abandon d'une recherche systématique de la mobilité de la mâchoire du cheval, fondement de l'équitation savante occidentale et base de la restructuration posturale du cheval. Ce maintien statuaire auquel le cavalier conduit le cheval fusionne leurs deux natures dans l'unité mythique du centaure. Mais quel est l'essence de ce trajet pédagogique ? L'histoire de l'équitation montre que parallèlement à la didactisation des savoirs se dessine une transmission de type initiatique. L'auteur dévoile la relation vécue avec son maître René Bacharach, décrypte les apports respectifs du maître, du cheval, de l'élève, et conclut que l'initiation équestre donne à l'écuyer les moyens d'accomplir son procès d'individuation dans sa dimension d'universalité.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 428 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr.402-415 f.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université François Rabelais. Service commun de la documentation. Section Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TL 11065
  • Bibliothèque : Université François Rabelais. Service commun de la documentation. Section Lettres.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TL 11066
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.