La paléogénétique appliquée à l'anthropologie : étude des relations de parenté entre individus au sein de sites archéologiques

par Isabelle Clisson

Thèse de doctorat en Anthropobiologie

Sous la direction de Éric Crubézy et de Bertrand Ludes.

Soutenue en 2003

à Toulouse 3 .

  • Titre traduit

    Paleogenetic application to anthropology : kinship study between individuals from archeological sites


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    L'étude de nécropoles relève de la pluridisciplinarité. Depuis quelques années, elle peut compter sur les apports de la paléogénétique pour mieux appréhender le recrutement des sites funéraires mais également l'évolution des populations anciennes. Nous avons effectué des analyses génétiques sur des restes humains (os, tissus mous) provenant de sites archéologiques de conditions de conservation différentes : 1-la nécropole d'Adaïma (Egypte, 5000 ans), 2-le kourgane princier de Berel (Kazakhstan, 2300 ans), 3-le caveau principal du cimetière de Saints Côme et Damien (France, 800 ans). Ces travaux avaient pour but la recherche de relations de parenté au sein des nécropoles, à l'aide de divers marqueurs (ADN mitochondrial, microsatellites). Ils ont permis de faire un point sur les possibilités et les limites actuelles de la paléogénétique.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 136 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. F. 116-132

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paul Sabatier. Bibliothèque universitaire de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2003TOU30168
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.