Transfert de gènes thérapeutiques appliqué au cancer du pancréas

par Fabienne Vernejoul

Thèse de doctorat en Physiopathologie cellulaire moléculaire intégrée

Sous la direction de Louis Buscail.

Soutenue en 2003

à Toulouse 3 .


  • Résumé

    Le cancer du pancréas représente la cinquième cause de mort par cancer dans les pays occidentaux. Les thérapeutiques actuelles n'améliorant pas la survie des patients, le pronostic reste très péjoratif. La thérapie génique apparaît comme une alternative innovante dans le traitement de ce cancer chez l'Homme. Nous avons donc proposé deux approches originales de thérapie génique par transfert in vivo de gènes spécifiques du cancer pancréatique dans un modèle transplantable de cancer du pancréas établi chez le hamster. La première est basée sur le transfert du gène sst2 codant pour le récepteur 2 de somatostatine possédant des propriétés anti-oncogéniques et dont l'expression est perdue dans les tumeurs pancréatiques humaines. La seconde envisage l'expression de gènes suicides, créés par la Société Cayla, qui possèdent une action sensibilisante à la chimiothérapie. Ce travail démontre l'efficacité du transfert de ces deux nouveaux gènes dans une approche préclinique de thérapie génique anticancéreuse du cancer pancréatique. L'effet antitumoral du transfert de l'anti-oncogène sst2 et des gènes chimiosensibilisants permet de concevoir une stratégie combinatoire efficace pour l'adénocarcinome pancréatique humain. . .

  • Titre traduit

    Novel in vivo gene therapy approaches pancreatic carcinoma


  • Résumé

    Adenocarcinoma of the pancreas is the fifth cause of death attributable to cancer. It continues to be devasting as it is often unresectable at the time of the diagnosis and actual treatments are ineffective. Consequently, prognosis is extremely poor. Clearly, a more effective treatment is urgently needed and gene therapy appears as a new therapeutic strategy for pancreatic carcinoma in humans. Two original gene therapy approaches have so been proposed, based on the in vivo transfer of pancreatic cancer specific genes in the transplantable model of pancreatic carcinoma established in hamsters. The first one is performed in order to express the sst2 gene encoding for the somatostatin G-coupled protein receptor subtype 2, which expression is selectively lost in most of pancreatic cancers and which displays antioncogenic properties in tumor cells. The second one is based on the transfer of new suicide genes, engineered by Cayla Company, which display sensitizing action to chemotherapy

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 142 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 119-142

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paul Sabatier. Bibliothèque universitaire de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2003TOU30122
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.