Echanges biosphère atmosphère des oxydes d'azote et de l'isoprène en Région méditerranéenne (programme ESCOMPTE)

par Angeliki Fotiadi

Thèse de doctorat en Physique - chimie de l'atmospère

Sous la direction de Robert Delmas et de Dominique Serça.

Soutenue en 2003

à Toulouse 3 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Les échanges entre la biosphère et l'atmosphère dirigés par des processus physiques, chimiques et biologiques contribuent à déterminer l'équilibre climatique et environnemental. La biosphère continentale, c'est à dire le sol et la végétation, constitue la source principale des émissions biogéniques. La végétation est associée aux émissions directes et à l'exception du dioxyde de carbone, elle émet principalement des hydrocarbures ou Composés Organiques Volatiles (COV) au cours des processus métaboliques. Le sol est quant à lui, une source de composés de l'azote, NOx, N2O, N2, et NH3, de méthane (CH4), et, dans une moindre mesure, de soufre. La composition chimique naturelle de l'atmosphère est déterminée par l'activité de la biosphère continentale, la dynamique atmosphérique (transport, convection, turbulence, dépôt sec et humide) et tous les processus chimiques et photochimiques. Afin de caractériser au mieux cette composition, une quantification précise des sources et des puits des différents constituants est nécessaire. Cette quantification repose sur la mesure précise des flux d'échange entre la biosphère et l'atmosphère; ceci met en évidence la nécessité de bien maîtriser ces méthodologies, de connaître leurs limites d'applicabilité, éventuellement d'adapter les méthodes existantes à la mesure des flux de constituants en trace. Mon travail a consisté à utiliser les méthodes micrométéorologiques REA et Méthodes de corrélation pour effectuer respectivement des mesures des flux de NOx et d'isoprène en région Méditerranéenne dans le cadre du programme ESCOMPTE (juin - juillet 2001). . .

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (232 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 223-231

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paul Sabatier. Bibliothèque universitaire de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2003TOU30014
  • Bibliothèque : Observatoire Midi-Pyrénées. Centre de documentation Sciences de l'Univers.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 2003/OMP/03030
  • Bibliothèque : Observatoire Midi-Pyrénées. Centre de documentation Sciences de l'Univers.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 2003/OMP/05003

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Sciences de la Terre Recherche - cartothèque - CADIST.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 03 TOU3 0014
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.