Roman et connaissance dans l'oeuvre de G. Flaubert

par Gersende Plissonneau

Thèse de doctorat en Lettres modernes

Sous la direction de Marie-Thérèse Mathet.

Soutenue en 2003

à Toulouse 2 .


  • Résumé

    Cette thèse met en perspective une œuvre littéraire et un concept philosophique. Elle montre d'abord comment les parcours de lecture des écrits flaubertiens épousent la forme de chemins de la connaissance. Ce phénomène se vérifie du point de vue de la genèse, de l'organisation des récits ainsi que de leur écriture. La seconde étape s'attache au détournement de l'encyclopédie qui est une remise en cause du positivisme. Les processus cognitifs représentés sont défaillants et l'ensemble de ces fictions permet un déchiffrement critique de certains domaines intellectuels. Cette démarche s'accompagne de détournements littéraires de la connaissance qui devient tour à tour comique, grotesque et fantastique. Enfin, se pose la question de savoir si l'on a toujours affaire à des romans. On peut répondre de manière affirmative dans la mesure où ces narrations s'inscrivent dans une histoire du genre. De plus, la propension à la théorisation et à la parodie sont caractéristiques de ce genre tardif pour lequel la notion de connaissance est depuis les Temps modernes une problématique centrale.

  • Titre traduit

    Novel and knowledge in the works of G. Flaubert


  • Résumé

    This dissertation associates a literary work and a philosophical concept. First of all, Flaubert's narratives follow the same paths as cognition itself. This phenomenon can be verified as far as genesis, structure and style are concerned. Then, the second part studies Flaubert's writings as an "encyclopédie critique". In fact, this author questions positivism : he highlights the mistakes of the characters who never manage to become cognisant beings. At the same time these narratives delve into topics such as science, philosophy or history to show to what extent they fail. Thanks to this critical analysis, the stories convey a distorted picture of knowledge : they therefore appear as comic, grotesque and uncanny. In the end we can wonder whether these texts are still novels. It does appear that it can be argued that they are by examining several realms. To begin with, the works of G. Flaubert clearly claim their place in the history of this literary genre. Furthermore, they are simultaneously theoretical texts and parodies, which is typical of the novel. Indeed this is a late genre and the concept of knowledge is at the very heart of the novel's concerns.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol.(524 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 502-517

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.