Etre ou ne pas être postmoderne. . . Théâtre espagnol actuel et postmodernité: une étude de cas : Ernesto Caballero, Rodrigo Garcia, Borja Ortiz De Gondra, Alfonso Zurro

par Agnès Surbezy

Thèse de doctorat en Études ibériques

Sous la direction de Monique Martinez Thomas.

Soutenue en 2003

à Toulouse 2 .


  • Résumé

    Si le théâtre actuel est assez peu étudié, que dire de la dramaturgie postmoderne! La postmodernité a alimenté moult débats mais elle a été peu explorée dans l'écriture dramatique. Le moment semble venu d'un premier repérage du théâtre postmoderne espagnol. Cette thèse interroge la notion de postmodernité de manière transversale pour dégager des traits de définition des écritures postmodernes: individualisme narcissique, invalidité des métarécits, fin des avant-gardes en dessinent les contours. Les maîtres mots en sont la multiplication des microrécits, la fragmentation, l'éclectisme, la rupture des frontières intergénériques, l'intertextualité, l'autoréférentialité, l'humour. Au croisement de ce parcours et des réflexions sur le théâtre postmoderne se dégagent des pistes de lecture qui, appliquées à quatre auteurs significatifs du théâtre espagnol actuel: E. Caballero, R. García, B. Ortiz de Gondra et A. Zurro, permettent d'ébaucher un premier portrait du théâtre postmoderne espagnol.

  • Titre traduit

    To be or not to be postmodernist. . . Contemporary theatre and postmodernity in Spain: a case study (Ernesto Caballero, Rodrigo Garcia, Borja Ortiz de Gondra, Alfonso Zurro)


  • Résumé

    The contemporary theatre is studied rather little, but postmodern dramaturgy is less! The postmodernity fed grinds debates but it was explored little in the dramatic writing. The moment seems come forma first location of the Spanish postmodern theatre. This thesis questions the concept of postmodernity in a transverse way to release from the features of definition of the postmodern writings: narcissistic individualism, disability of the métarécits, end of the avant-gardes draw contours of them. The Masters words are the multiplication of the microrécits, fragmentation, eclecticism, rupture of the intergeneric borders, intertextuality, autoreferentiality and humour. Crossing this definition and the reflexions on the postmodern theatre, reading tracks appear which, applied to four significant authors of the contemporary Spanish theatre: E. Caballero, R. García, B. Ortiz de Gondra, A. Zurro, make it possible to outline a first portrait of the postmodern Spanish theatre.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 440 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f.355-405

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.