Les formes sociales de l'équilibre alimentaire : du repas méridien à la journée alimentaire : les formes de régulation des français actifs

par Muriel Gineste

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Jean-Pierre Corbeau et de Michel Grossetti.

Soutenue en 2003

à Toulouse 2 .


  • Résumé

    Pouvons-nous donner une définition sociologique de l'équilibre alimentaire ? Certains nous répondront qu'il s'agit d'un mythe, d'un concept vide de sens, d'un écran derrière lequel on se protègerait d'une modernité alimentaire en déliquescence. Paradoxalement, la réalité sanitaire en France n'a jamais été aussi sûre. Le confort alimentaire dans lequel nous évoluons permet de poser le débat de la qualité, non accessible à la majorité des populations du globe. Cette lecture pessimiste participe à la construction d'une image d'un mangeur moderne 'zappeur', intuitif, impulsif, voire compulsif. Notre lecture est toute autre. Le sens vécu de l'expérience quotidienne, à travers le discours et l'observation des pratiques, est le terrain sur lequel nous avons bâti l'analyse. Nous avons bénéficié d'un atout majeur : pouvoir observer les pratiques dans un contexte d'offres multiples. En élargissant l'investigation à l'alimentation hors repas et à l'espace domestique, on bénéficiait d'une amplitude, par la diversité des situations sociales de consommation rencontrées, intéressante pour reconstruire le mécanisme complexe de la 'recherche de l'équilibre alimentaire'. Et si les médias cherchent encore la recette d'une alimentation parfaite, la réalité quotidienne est plus prosai͏̈que, l'objectif est de maintenir un équilibre relatif. La recherche de l'équilibre est ce mécanisme complexe de régulation, de planification et de projection que l'acteur imagine, produit et capitalise. Un compromis permanent entre des principes, un savoir-faire et la rencontre avec un aliment dans une situation déterminée et déterminante. Cette capacité à construire, au-delà des fluctuations conjoncturelles, une régulation quotidienne et à pouvoir envisager une planification sur le long terme, fait du mangeur un individu rationnel et de la recherche de l'équilibre alimentaire une réalité pleine et concrète.

  • Titre traduit

    Is a sociological definition of well-balanced diet possible ?


  • Résumé

    Is a sociological definition of a well-balanced diet possible ? Some people will answer that it is a myth, a concept devoid of any meaning, a screen behind which we are supposed to protect ourselves from a modern way of eating which has fallen into decay. Paradoxically, the quality of food has never been so secure. The nutritious comfort we are now experiencing enables us to debate on its quality that is beyond the reach of the majority of the world's population. This pessimistic interpretation contributes to the image of a modern eater who behaves like an intuitive, impulsive even compulsive "zapper". Our interpretation is totally different. The meaning of what people experience daily through what they say and do, is the basis on which we have developed our analysis. Indeed, we've had the opportunity to study what people do in a context of self-service in which they can compose and create their own menu. After expanding our investigation to in-between meals eating habits and within the domestic sphere, we then possessed a wider range of investigation thanks to the diversity of the behaviours studied. It was particularly interesting to reconstruct the complex mechanism of this quest for a well-balanced diet. If the media are still looking for a recipe of a perfect nutrition, the reality of every day life is much more prosaic and the objective is rather to maintain a relative balance. The quest for balance is nothing but this complex mechanism of regulation, planning and projection that the eater imagines, produces and capitalizes. It is a permanent compromise between principles, know-how and the confrontation with food in both a determined and determining situation. This capacity to elaborate a daily regulation beyond the food crisis and the debate on globalisation and the ability to project oneself in the long-term makes the eater a rational individual. This quest for a well-balanced diet is not a meaningless concept but a tangible reality.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2008 par Atelier national de reproduction des thèses à [Villeneuve d'Ascq]

Les formes sociales de l'équilibre alimentaire : du repas méridien à la journée alimentaire : les formes de régulation des français actifs


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (336, 146 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. 320-330 f.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2008 par Atelier national de reproduction des thèses à [Villeneuve d'Ascq]

Informations

  • Sous le titre : Les formes sociales de l'équilibre alimentaire : du repas méridien à la journée alimentaire : les formes de régulation des français actifs
  • Détails : 1 vol. (336-146 p.)
  • Notes : Tirage à la demande par l'éditeur.
  • Annexes : Bibliogr. p. 320-330
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.