La "figure de la folle" : approche sociologique de l'homosexualité masculine

par Jean-Yves Le Talec

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Daniel Welzer-Lang.

Soutenue en 2003

à Toulouse 2 .


  • Résumé

    La "figure de la folle" résulte d'une construction socio-historique de l'homosexuel masculin éfféminé et du "camp". Après la seconde guerre mondiale, la "figure de la folle" est définie comme une déviance. Dans cette thèse, l'homophilie, la "révolution gaie" et la normalisation de l'homosexualité sont analysées comme autant d'influences sur les transformations de la figure prescrite de la "folle". Le raisonnement analogique qui a historiquement associé la "folle", à la déficience physique ou psychique ("folie") se manifeste à nouveau dans la naturalisation du lien entre homosexualité (masculine) et sida. Une recherche de terrain précise la "figure de la folle" contemporaine : elle s'organise entre deux pôles - "l'artiste" et la "militante" - selon un référentiel identitaire qui renvoie aux différentes étapes de sa construction. Les folles expriment une résistance à l'assimilation hétéronormée des gais, qui se manifeste dans la convergence de la norme de genre masculin, la conjugalité et la parentalité. Enfin, la "figure de la folle" sert de modèle sociologique pour comprendre le "bareback", compris comme une déviance et une transgression de la norme de "safer sex".

  • Titre traduit

    The figure of the "queen"


  • Résumé

    The socio-historical construction of effeminate and camp male homosexuality has given birth to the figure of the "Queen". In the post second World War period, the "Queen" was designated as a deviant figure. In this thesis, the homophile movement, the "gay revolution" and the social normalization of (male) homosexuality are analyzed as factors contributing to the progressive transformation of the prescriptive model of the "Queen". The contemporary analogy between (male) homosexuality and AIDS is seen as a revival of the historical confusion between the "Queen" figure and different forms of psychic and /or physical abnormality. Empirical field work is used to define the contemporary figure of the "Queen", where the multiple identity components of the historical construction of this figure of (male) homosexuality can be identified along a continuum that stretches from the "artistic" to the "militant" poles. The "Queen" is analyzed as a figure of resistance to the hetero-normal assimilation of gays, in opposition to convergence on the levels of masculine gender norms, stable conjugal relationships and parenthood. Finally, the figure of the "Queen" is used to construct a sociological analysis of bare-back practices, taken as a deviant and transgressive response to the dominant norm of safer sex.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 610 f.
  • Notes : Reproduction de la thèse autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 589-607. Filmogr. f. 609-610

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.