Les émigrés de retour au Portugal : stress et stratégies de coping

par Maria Neves Parada Alves

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Pierre Tap.

Soutenue en 2003

à Toulouse 2 .


  • Résumé

    Dans l'émigration, le retour est toujours présent en tant que projet de vie de l'émigré. Cependant, les changements opérés chez la personne au niveau psychosocial et économique provoquent une crise identitaire lors du retour au pays d'origine. Elle doit par ailleurs, composer avec la société d'origine, différente de celle qu'elle a quittée. Le retour périodique en vacances n'est pas suffisant à la personne pour percevoir ces changements. La société d'origine ne la reçoit pas les bras ouverts, d'autant qu'elle a des stéréotypes dévalorisants liés à l'émigration. Ainsi, lors du retour, dans le Nord intérieur du Portugal, l'impact psychologique se traduit par une insatisfaction au pays d'origine mais aussi par une inadaptation et un sentiment de nostalgie à l'égard du pays d'accueil. Le retour provoque du stress chez la personne, notamment l'humeur dépressive et la lassitude mais aussi l'angoisse face au présent à l'avenir. Pour gérer ce stress elle met en oeuvre des conduites adaptatives qui ne sont pas toujours positives. Ainsi, la personne en retour se retient d'agir, évite les contacts sociaux. Lorsque les émotions sont trop importantes, elle demande l'appui social à son entourage, essentiellement de l'aide affective. La crise identitaire peut être dépassée si la personne s'investit dans les projets valorisants et s'adapte. Dans le cas contraire, le retour est suivi d'une re-émigration vers l'étranger (pays d'accueil) ou se traduit par une migration interne vers la zone littorale du pays.

  • Titre traduit

    Immigrants returning to Portugal


  • Résumé

    As far as emigration is concerned, the idea of going back home is always present in the emigrant's mind. However, on a both psychological and economic level, the changes occured in the emigrant's mind once actually back in the home country lead to an identity crisis. Besides, the emigrant must adapt to a society which has grown very different from the one he/she left. Going back periodically, on holiday, is not enough for the emigrant to be aware of these changes. He/she is not welcomed with open arms by a home society which has negative stereotypes about emigration. Thus, when emigrants come back to the North East of Portugal, the psychological impact is usually shown by a lack of satisfaction towards the home country, an inability to adapt and a feeling of nostalgia for the host country. Coming back home therefore provokes in the emigrant a feeling of stress, a depressive mood, weariness as well as an anxiety in relation to both present and future. To deal with this stress, the emigrant usually adopts behaviours which are not positive. When the emotions become too important, the emigrant requires social help from the people around him, mostly of an emotional kind. The identity crisis may be overtaken if the emigrant invests in self-realizing projects and manages to adapt. Otherwise, going back home may lead to another emigration, abroad (to the host country) or internal, through a migration to Western Portugal.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 396 f.
  • Notes : Reproduction de la thèse autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 309-332. Index. Résumés en français et en anglais

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.