Investissement direct étranger et spillovers technologiques : cas des industries manufacturières marocaines

par Saïd Toufik

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Jamal Bouoiyour.

Soutenue en 2003

à Toulouse 1 .


  • Pas de résumé disponible.

  • Titre traduit

    Foreign direct investment and technological spillovers : case of Moroccan manufacturing industries


  • Résumé

    Cette thèse est consacrée à l'analyse des retombées d'investissement direct étranger (IDE) sur la structure productive des entreprises manufacturières marocaines durant la période allant de 1987 à 1996. Il s'agit de décrypter la manière dont les préalables institutionnels et économiques influencent à la fois l'attractivité des capitaux étrangers et les mécanismes de transmission et d'assimilation des technologies véhiculées par les investissements étrangers. A partir de données de panel, l'utilisation d'un modèle à erreurs composées dans le cadre de l'endogénéisation des spillovers technologiques, a mis en évidence l'impact positif et significatif de l'IDE, du capital humain et du taux d'ouverture sur la productivité totale des facteurs (PTF) des entreprises marocaines dans les industries de faible technologie. De même, l'importance de l'écart technologique dans l'explication du manque de retombées de l'IDE a été confirmée économétriquement. Ainsi, nous avons pu relever que la capacité d'absorption des entreprises marocaines est relativement plus importante dans les industries de faible technologie -où l'écart technologique entre les entreprises étrangères et marocaines est faible- que dans les industries de haute technologie où cet écart est important. Ces éclairages sur les spillovers technologiques montrent la nécessité d'améliorer le capital humain des entreprises marocaines, le cadre institutionnel et les incitations économiques.


  • Résumé

    This dissertation analyses the impacts of foreign direct investment (FDI) on the productive structure of the Moroccan manufacturing firms during the period 1987-1996. It is a question of deciphering the way in which the institutional and economic preconditions influence at the same time the attractivity of the foreign capital and, the assimilation and transmission systems of technologies conveyed by the foreign investments. From panel data, the use of random-effects model within the framework of the technological spillovers endogeneisation, underlined the positive and signifiant impact of the FDI, the human capital and the opening rate on the total factor productivity (TFP) of the Moroccan firms in weak technology industries. The importance of the technological gap in the explanation of the lack of spillovers from FDI, was confirmed by the econometric analysis. Thus, we found that the absorption capacity of the Moroccan firms is relatively more important in weak technology industries - where the technological gap between the foreign and Moroccan firms is weak -that in high technology industries where this gap is important. Our results on technological spillovers show the necessity of complementary reforms. Among these, improving human capital of the Moroccan firms, istitutional framework and economic incentives appear key.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 382 p.
  • Annexes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Toulouse 1 Capitole. Service commun de la documentation. Bibliothèque de la Manufacture des tabacs.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TSE2003/TOU

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse 1 Capitole. Service commun de la documentation. Bibliothèque de l'Arsenal.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : GM1001-2003-64
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.