Economic fluctuations in emerging market economies

par Marc Robert

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Franck Portier.

Soutenue en 2003

à Toulouse 1 .

  • Titre traduit

    ˜Les œfluctuations économiques dans les pays émergents


  • Résumé

    Cette thèse étudie les fluctuations économiques, et plus particulièrement les crises récentes, dans les pays émergents. Nous utilisons des modèles d'équilibre général de petite économie ouverte afin d'analyser le déclenchement et la propagation des crises dans les économies émergentes. Nous étudions, dans un premier temps, les causes de la crise coréenne de 1997-1998. Nous nous consacrons ensuite à l'étude du rôle de la contrainte de crédit dans la propagation des crises récentes. Nous montrons que des chocs très différents peuvent induire un sudden stop si l'accès aux marchés des capitaux est contraint. La dernière partie de la thèse est une étude empirique du lien entre le cycle économique et les flux de capitaux dans les pays émergents. Nous montrons, grâce à un test de Granger, que les variations des flux de capitaux ne causent pas les variations du produit intérieur brut, même pendant les épisodes de sudden stops, alors que l'inverse se révèle vrai.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    This thesis focuses on economic fluctuations in emerging economies, with a particular emphasis put on the recent sudden stop crises. In a first step, we study the triggering of the crisis and focus on the 1997-1998 Korean crisis. We use a calibrated general equilibrium model to discriminate between the domestic and external causes of the crisis. Then, we analyze the role played by credit rationning in explaining the amplification of sudden stops in emerging economies. Using a general equilibrium model of a small open economy, we show that including a credit constraint into the model is a crucial assumption in order to be able the reproduce the sudden stops main characteristics. The last step is an empirical study of the link between capital flows and emerging economies business cycles. We prove that movements in capital flows do not Granger cause changes in emerging countries GDP growth rates even during sudden stop episodes, whereas the reverse causal relationship turns out to be true.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 172 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 42-47, 118-120, 161-164

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Toulouse 1 Capitole. Service commun de la documentation. Bibliothèque de la Manufacture des tabacs.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TSE2003/ROB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.